Intel/Mobileye : report de l’introduction en bourse pour une valorisation de 50 milliards de dollars

Intel/Mobileye : report de l’introduction en bourse pour une valorisation de 50 milliards de dollars

En décembre 2021, Intel avait annoncé que Mobileye, une de ses filiales, serait à nouveau introduit en bourse, cette fois-ci aux États-Unis. Le processus a été entamé avec le dépôt de son dossier auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) en mars 2022. Initialement prévue pour la mi-juillet 2022, l’instabilité du marché a fait que cette introduction sera finalement repoussée à une date ultérieure.

Intel/Mobileye : report de l'introduction en bourse pour une valorisation de 50 milliards de dollars
Introduction en bourse

Pourquoi introduire Mobileye en bourse ?

Au moment du rachat de Mobileye par Intel en 2017, d’une valeur de 15,3 milliards de dollars, la firme a déjà été cotée en bourse entre 2014 et 2017. Pour l’éditeur, le but de la transaction est de pouvoir se positionner sur le marché des voitures autonomes et intelligentes. Le marché est parfait pour l’équipementier étant donné les quantités de données informatiques que les voitures du futur auront à traiter. Le temps d’une restructuration et d’une prise en main, les actions de Mobileye auraient dû être accessibles à nouveau au public en mi-juillet 2022.

En presque six ans, Intel a engagé de nombreux investissements pour développer Mobileye en Israël tel que la construction d’un campus ou encore le rachat de Moovit dont les activités lui sont complémentaires. 400 millions de dollars ont également été investis par le fabricant dans la branche de R&D de Mobileye afin de pouvoir s’aligner avec la concurrence asiatique.

Intel/Mobileye : report de l'introduction en bourse pour une valorisation de 50 milliards de dollars
Mobileye

Grâce à cette prise en main, Mobileye travaille actuellement avec une trentaine de constructeurs automobiles à travers le monde. Udelv utilisera également son service Mobileye Drive à partir de 2023. De nombreuses grandes villes comme New York, Munich, Tokyo ou Paris l’ont aussi autorisé à faire des essais réels de son système sur route.

Intel et sa filiale espèrent que cette introduction en bourse apportera du capital neuf pour leurs futurs investissements, surtout en R&D et dans la construction de nouvelles usines pour répondre à la pénurie mondiale de puces pour voiture. Cette opération vise aussi à apporter davantage de visibilité et de renom à l’entreprise que ce soit auprès des investisseurs que des futurs employés.

Intel a cependant confirmé que malgré une ouverture en bourse, le géant de la technologie restera actionnaire majoritaire de Mobileye.

Une attente possible au-delà de 2022

Le PDG de Mobileye, Amnon Shashua, a annoncé la suspension de l’introduction en bourse à ses employés à travers un mail. En quelques phrases, le dirigeant a expliqué que le marché boursier actuel est trop instable.

Avec le regain du Covid, surtout en Chine, sur fond de guerre en Ukraine et ses retombées économiques, la réaction des dirigeants de la firme se comprend. Même si dans les dernières nouvelles de Wall Street, le secteur des nouvelles technologies a pris des couleurs, l’ombre d’une récession économique mondiale plane toujours.

Cela dit, une annulation de l’introduction n’est apparemment pas au programme. Le constructeur veut juste attendre le bon moment afin d’éviter les effets négatifs que peut représenter un marché à la fois instable et volatile.

Amnon Shashua a déclaré que : « La valorisation n’est pas la raison d’attendre… Nous devons attendre que le marché se stabilise. Nous espérons toujours que cela se produira en 2022. C’est tout ce qu’il y a à faire. En attendant, notre entreprise est florissante, nous grandissons sur tous les fronts et l’avenir n’a jamais été aussi brillant. »

En se basant sur ces quelques lignes, le dirigeant de Mobileye semble très confiant sur le développement de l’entreprise, donc de la valeur de ses actions au moment de l’introduction en bourse. Cela suppose aussi que la start up a déjà envisagé un scénario reportant la décision au-delà de 2022.

Les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.