Cloud computing : quels sont les différents types et comment choisir ?

Cloud computing : quels sont les différents types et comment choisir ?

Depuis quelques années, l’offre en matière de cloud computing ne cesse de se développer. En effet, de plus en plus de prestataires de services de stockage en ligne débarquent sur le marché avec des offres alléchantes. Ce dispositif permet de conserver des informations sur des serveurs, uniquement accessibles grâce à internet. Pour en bénéficier, il faudra au préalable choisir le service de cloud computing le plus adapté à vos besoins. Comment s’y prendre ?

Les types de stockage en ligne

Cloud computing : quels sont les différents types et comment choisir ?

Consulter les avis sur pCloud permet d’en savoir plus sur ce type de service. Vous pourrez ainsi opter pour celui qui correspond le mieux à vos besoins. L’objectif peut être de faciliter la gestion quotidienne de vos tâches, ou améliorer le rendement. Voici les formes les plus courantes de cloud computing proposées par les prestataires :

Le cloud public

Avec ce type de dispositif, vous pouvez sauvegarder vos données en ligne sur des serveurs. Vous n’êtes pas le seul à pouvoir y accéder, car les autres usagers ont aussi cette permission. Toutefois, notez que ce nombre d’utilisateurs est restreint. Le prix pour ce type de stockage en ligne dépend de la quantité de données que vous sauvegardez. Vous payez donc en fonction de votre usage du service, et le stockage est presque illimité.

Le cloud privé

Il appartient à une entité, et est plus destiné aux entreprises qui veulent contrôler leur stockage en ligne. Les serveurs peuvent être gardés dans un endroit autre que celui dédié au local de l’entreprise. Néanmoins, leur administration peut également être confiée à un prestataire extérieur. Un accès direct est permis au client qui souhaite utiliser un cloud privé. Ce dernier requiert aussi de gros moyens financiers et logistiques pour être installé.

En matière de sécurité et de performance, c’est une option qui vous donnera satisfaction. Vous avez l’entièreté du contrôle de vos informations.

Le cloud hybride

Ce type de cloud a de plus en plus la préférence des entreprises, car il est entre le cloud privé et public. C’est le choix de compagnies de grande taille et qui ont des besoins particuliers. Pour gérer toutes leurs opérations, elles possèdent des données conditionnelles et d’autres qui ne le sont pas. Les premières sont stockées sur le cloud privé, alors que les autres sont gardées sur le public. Cela permet à tout le monde d’y avoir accès.

Les couches

Les clouds dans lesquels vous pourrez stocker des données comme celles-ci se distinguent selon la couche utilisée. Vous avez donc :

  • Le SaaS (Software as a Service) : les logiciels basés sur ce mode sont conservés et lancés dans le cloud. Toute la puissance de calcul des serveurs distants vous est octroyée pour faire tourner vos logiciels. Vous ne sollicitez donc pas votre ordinateur pour accéder aux logiciels SaaS depuis n’importe quelle position. C’est un gros atout, surtout dans le cadre du télétravail ou des multinationales.
  • Le PaaS (Platform as a Service) : il s’agit par exemple de Google Cloud et autres.
  • L’IaaS (Infrastructure as a Service).

Comment choisir sa solution de cloud computing ?

Cloud computing : quels sont les différents types et comment choisir ?

Évidemment, cela ne pourra que se baser sur des critères précis. Voici les plus importants sur lesquels vous focaliser :

La compatibilité

Les systèmes sur lesquels fonctionnent les services de cloud ne sont pas tous les mêmes. Il faudra donc choisir en considérant les supports dont vous vous servez. Les appareils Mac ne peuvent fonctionner qu’avec iCloud fourni par Apple par exemple.

L’interface

Il doit rester le plus fluide possible, et facile à utiliser. Vous pouvez ainsi vous y connecter depuis n’importe quel périphérique. Évitez un service de cloud qui vous impose l’installation d’une application spécifique.

L’espace de stockage

Ce critère compte beaucoup dans le choix d’un service de cloud. Les options gratuites vous font bénéficier d’un espace compris entre 2 et 30 Go en fonction des prestataires. Payer pour le service vous fait bénéficier de plus, notamment un stockage entre 50 Go et 1 To. Certains prestataires brident cependant la taille des fichiers que vous enverrez.

Le coût

Il n’est pas à sous-estimer, car très déterminant dans le choix. Vous n’aurez rien à payer en optant pour un stockage gratuit dans le cloud. Toutefois, il faudra débourser de l’argent à partir d’un certain seuil. La tarification peut être mensuelle ou annuelle selon le prestataire. L’idéal serait de comparer les différentes offres du marché, avant de faire un choix.

La sécurité

Puisque vos données seront conservées sur des serveurs distants, il ne faudra pas négliger la sécurité. Veillez à la possibilité de synchroniser avec tous vos périphériques avec l’offre choisie. Il sera ainsi facile de récupérer toutes vos informations, lorsque vous perdrez éventuellement le support.

Comme vous le constatez, sauvegarder vos données dans le cloud est le meilleur moyen de les mettre en sécurité. Les offres proposées sur le marché sont diverses, raison pour laquelle il faudra bien choisir. En fonction de vos besoins, vous pourrez donc définir le type de stockage dont vous avez besoin.

Les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.