Twitter pourrait rendre TweetDeck payant (premium)

Twitter pourrait rendre TweetDeck payant (premium)

Publié par le dans Twitter
1 minute de lecture — 218 vues — 0 commentaire

Selon Andrew Tavani, TweetDeck, l’outil utilisé par les professionnels sur Twitter, pourrait devenir payant, avec une formule « premium ».

Twitter pourrait rendre TweetDeck payant (premium)
Twitter pourrait rendre TweetDeck payant (premium)

Les fonctionnalités attendues dans la version payante :

  • Des alertes et des résumés personnalisés
  • Des outils de content management : bookmarks, todolists, save for later, etc…
  • La possibilité de cross-poster sur les autres réseaux sociaux
  • Des conseils pour obtenir de meilleurs résultats sur les réseaux sociaux
  • Des possibilités de ciblage (custom audience) par intérêt, localité, etc…
  • Un service client dédié
  • Des fonctionnalités de publication : programmation, collaboration, brouillons, etc…
  • Des filtres avancés et la possibilité de trier les résultats de recherche
  • Pas de publicité
  • Une gestion facilitée des membres d’une équipe et de leurs autorisations
  • Des possibilités de personnalisation : couleurs, thèmes, etc…
  • Accès à des listes d’influenceurs par secteur d’activité
  • Des données avancées par rapport à l’activité : score d’influence, unfollows, possibilité de savoir qui a vu votre profil Twitter…
  • La possibilité d’importer des listes d’utilisateurs de sources externes
  • Des statistiques avancées sur la performance des contenus publiés

TweetDeck en version « premium » pourrait être proposée sur mobile et bureau (desktop). Twitter propose un prix de 20$ par mois afin de proposer une expérience optimisée pour les professionnels du digital et du journalisme.

Twitter pourrait rendre TweetDeck payant (premium)
Twitter pourrait rendre TweetDeck payant (premium)

La société n’aurait pas encore commencé à développer le service mais l’enquête a été conçue pour aider l’équipe à établir en priorité la « roadmap » (feuille de route) produit pour le service. L’enquête sera proposée aux professionnels les plus assidus.

Commenter cet article

Ne ratez plus notre actualité

Recevez notre actualité directement dans votre boîte aux lettres électronique. Nous n'enverrons aucun spam, et votre adresse email ne sera jamais partagée.