SpaceX révolutionne la conquête de l’espace, mais comment ?

Vous avez sûrement déjà entendu parler de SpaceX, la société d’Elon Musk, le fondateur et patron. Ces dernières années, la firme a révolutionné la conquête de l’espace. Découvrons comment !

Plusieurs échecs, mais !

Au début, l’entreprise a connu plusieurs problèmes. On se rappelle tous de l’échec du premier vol du lanceur Falcon en 2006, le second en 2007, et le troisième en 2008.

Les équipes de SpaceX ont appris de leurs erreurs et ont amélioré le design de la fusée. Bonne nouvelle : le décollage a connu un succès déterminant le 28 septembre 2008. Trois mois plus tard, la NASA signe un contrat de 1,7 milliard de dollars avec la société.

SpaceX révolutionne la conquête de l’espace, mais comment ?

Une communication bien réfléchie

Avant même que SpaceX ne réussisse son premier décollage, la société mène une stratégie de communication très bien réfléchie. En peu de temps, la firme se transforme en une redoutable machine commerciale et technologique.

Avec une communication qui casse les codes, l’entreprise devient le porte-étendard du secteur des NewSpace.

La révolution : la réutilisation

Pour révolutionner l’accès à l’espace, SpaceX s’est engagée sur une voie ambitieuse et risquée : la réutilisation.

Les équipes de la firme ont développé des technologies permettant de contrôler les moteurs de la fusée lors de la descente et freiner puis atterrir sur un endroit bien déterminé. Après quelques échecs, les premiers succès arrivent en 2014.

Aujourd’hui, le Falcon 9 décolle deux fois par mois, en utilisant fréquemment un premier étage réutilisé. Personne ne peut nier que la société d’Elon Musk a révolutionné le marché avec ses démonstrations de réutilisation.

C’est pour cette raison que SpaceX gagne suffisamment d’argent avec un Falcon 9 réutilisé. D’ailleurs, elle propose des lancements à seulement 50 millions de dollars, soit deux fois moins cher que ses concurrents.

La prochaine révolution : le gigantisme

En 2017, Elon Musk a présenté en Australie une Big Falcon Rocket (BFR) plus petite que le vaisseau présenté à la conférence de Guadalajara en 2016.

Par ailleurs, SpaceX a racheté des entrepôts décrépis sur le port de Los Angeles pour construire les premiers éléments de sa BFR. Ce dernier devrait être décliné en versions habitées, cargo et vaisseau-citerne, pour de possibles voyages au long cours, des missions lunaires et martiennes pour y transporter des centaines de passagers.

2 Shares:
1 commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi