Polygon et Matic : quelle est la différence ?

Polygon et Matic : quelle est la différence ?

Si vous avez au moins une fois entendu parler de Polygon et Matic mais que vous ne connaissez pas la différence, pas de problème. Philippe Furnier nous en parlera dans cet article. M. Furnier est Responsable Affiliation, un projet de frcasinospot, et rencontre souvent des crypto-monnaies.

Polygon et Matic : quelle est la différence ?

Qu’est-ce que Polygon ?

Polygon est une solution de mise à l’échelle secondaire pour la blockchain Ethereum. Ces types de solutions fonctionnent au-dessus d’un réseau de blockchain existant plutôt que d’utiliser leur propre blockchain. Dans ce cas, Polygon fonctionne au-dessus Ethereum, qui est devenu lent et coûteux à utiliser alors qu’il devient de plus en plus populaire.

En décembre 2021, la blockchain Ethereum pouvait traiter environ 14 transactions par seconde, chaque transaction coûtant en moyenne environ 25 dollars. Cependant, ces frais peuvent atteindre des sommets pendant les périodes de forte congestion du réseau, rendant la vie difficile et imprévisible pour tous les utilisateurs, sauf les plus riches. En mai 2021, les frais moyens Ethereum sont montés en flèche pour atteindre 71 dollars.

C’est un gros problème pour quiconque souhaite utiliser les protocoles de finance décentralisée (DeFi) basés sur Ethereum et les marchés de jetons non fongibles (NFT) ou transférer des jetons sur le réseau, car les frais peuvent rapidement s’accumuler et coûter des centaines de dollars.

Les solutions de mise à l’échelle comme Polygon rendent les choses moins chères en traitant certaines de ces transactions ailleurs. Dans le cas de Polygon, les lots de transactions sont traités sur la blockchain proof-of-stake propriétaire de Polygon.

Cela permet de réduire les coûts, puisque vous ne devez payer qu’une fraction d’une seule transaction Ethereum (plus les frais de réseau de Polygon), et de gagner du temps. Polygon affirme être capable de traiter jusqu’à 65 000 transactions par seconde avec des frais inférieurs à une fraction de centime.

Qu’est-ce que MATIC ?

Matic Network a été lancé en 2019. Le nom original de Matic Network était Polygon avant que le projet ne soit renommé en février 2021.

La principale source de confusion vient du fait que Polygon a décidé de conserver le ticker MATIC pour son jeton utilitaire natif après le rebranding. Cela signifie que les deux mots sont interchangeables. Polygon est à MATIC ce Ethereum est à ETH.

Il y a 10 milliards de pièces Polygon MATIC possibles au total, et en décembre 2021, 7,16 milliards d’entre elles sont en circulation. Le reste sera frappé par des stakers, des utilisateurs qui déposent leurs Polygon crypto dans un contrat intelligent de staking afin de devenir des validateurs. Polygon est un réseau de preuve d’enjeu qui sélectionne de manière aléatoire des stakers pour valider les nouvelles données de transaction.

La popularité croissante Ethereum en 2021, suscitée par l’engouement pour les NFT, les jeux de type « play-to-earn » et les protocoles financiers décentralisés, a fait grimper en flèche les prix des solutions de mise à l’échelle comme Polygon MATIC. Selon fr.investing.com Polygon MATIC est passé de 0,018 € et d’une capitalisation boursière de 81 millions de dollars au début de 2021 à une capitalisation boursière de 20 milliards de dollars et un prix record de 2,92 € le 10 janvier 2022. À cela s’est ajoutée la nouvelle selon laquelle la principale plateforme d’échange décentralisée Uniswap se préparait à se déployer sur Polygon.

Solutions de mise à l’échelle : la vue d’ensemble

Polygon est une solution de niveau 2, ce qui signifie qu’il s’agit d’un logiciel qui repose sur des blockchains (connues sous le nom de niveau 1). Parmi les autres exemples de solutions de niveau 2, citons le Bitcoin Lightning Network, qui réduit les coûts des transactions en bitcoins, et Loopring. Comme le rapporte l’article « Avis et analyse sur le potentiel du jeton MATIC » du miroir-mag.fr :

  • Ernst and Young, l’une des sociétés de comptabilité les plus réputées, s’est associée au projet Polygon, basé sur la blockchain.
  • EY fait partie de la liste croissante des entreprises qui utilisent le protocole Polygon pour gérer leurs blockchains. L’adoption de ce protocole devrait permettre aux clients d’effectuer des transactions de manière sécurisée et efficace sans avoir à se soucier des frais ou des retards.

Polygon prévoit de s’étendre au-delà d’Ethereum. Il présente ses services comme un cadre pour un « Internet des blockchains », ce qui signifie qu’il peut connecter n’importe quelle blockchain interopérable avec Ethereum et être utilisé pour réduire les coûts de transaction et augmenter les vitesses. De telles décisions conduisent à la popularité croissante de la technologie blockchain dans des domaines auxquels personne n’aurait jamais pensé. Par exemple, les casino cryptomonnaie utilisent très souvent Ethereum comme système de paiement. Cela permet aux joueurs d’effectuer des dépôts ou de retirer leurs gains de manière pratique et, surtout, confidentielle.

Cependant, Polygon n’est pas le seul projet qui tente d’accélérer les transactions sur Ethereum. Il existe un certain nombre de blockchains rivales qui prennent également en charge les « ponts » et permettent aux gens d’échanger des variantes de jetons Ethereum. Il s’agit notamment de :

  • Avalanche
  • Solana
  • Cosmos

L’avenir des solutions de mise à l’échelle comme MATIC crypto est incertain. Au moment de l’impression, Ethereum est le plus grand réseau de contrats intelligents au monde, sa monnaie native, ETH, a une capitalisation boursière de 330 milliards d’euros.

Сonclusion

L’Ethereum va s’accélérer et devenir moins cher après le lancement de l’Ethereum 2.0. Son lancement complet est prévu dans les prochaines années, bien que le projet ait connu de nombreux retards au fil des ans. Cela dit, lorsque l’ETH 2.0 arrivera, les solutions de mise à l’échelle pourraient devenir superflues, ou du moins moins moins importantes.

Vitalik Buterin, le cofondateur Ethereum, a déclaré que les deux technologies pourraient coexister. Il est difficile d’accorder trop d’importance à Ethereum 2.0 lorsqu’on considère l’avenir de MATIC crypto, étant donné que le protocole prévoit de s’étendre à d’autres blockchains et que des solutions d’interopérabilité comme Cosmos pourraient rendre l’industrie moins dépendante de protocoles comme Ethereum, en répartissant naturellement la charge du travail de calcul sur d’autres blockchains.

Les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.