Connectez-vous aux sources d'informations sur le numérique, les réseaux sociaux, les sciences, et les technologies

InstaPy : développez vous-même votre bot Instagram !

Développez vous-même votre propre bot Instagram afin d’automatiser certaines tâches. InstaPy fait le travail à votre place !

Nous avons récemment publié un article à propos d’un service payant, qui permet d’automatiser certaines tâches sur Instagram, comme le « follow/unfollow » automatique. Voyons aujourd’hui, comment mettre en place une solution d’automatisation de bot sur Instagram.

Avant de continuer la lecture de cet article, sachez que je me déresponsabilise des blocages de comptes Instagram, vous êtes grand et vous savez ce que vous faites si vous lisez cet article. Les blocages surviennent en général après des abus d’autofollow, ou un grand nombre de commentaire, etc…

Pour ce tutoriel, nous allons utiliser InstaPy, un script d’automatisation de tâches sur Instagram, qui utilise Chromium (chromedriver) afin de simuler un navigateur Web ouvert et de véritables clics sur les boutons de l’interface d’Instagram. Cela rend plus crédible les actions que vous n’allez pas effectuer à la main.

Pré-requis

Avant de se lancer sur l’écriture de notre bot Instagram, il va falloir installer quelques dépendances sur votre système. Je vous conseille de mettre en place votre bot sur un environnement Linux, comme Ubuntu ou Debian (pour ma part, le tutoriel se passera sur un environnement Ubuntu, sur un serveur VPS d’OVH).

Installation et paramétrage des dépendances

Commencez par mettre à jour votre système avec deux simples commandes, les suivantes :

sudo apt-get update
sudo apt-get -y upgrade

Puis, installez les dépendances dont nous aurons besoin pour effectuer la mise en place du bot Instagram :

sudo apt-get -y install unzip python3-pip python3-dev build-essential libssl-dev libffi-dev xvfb

Ensuite, vous allez devoir installer les dépendances nécessaires à l’utilisation de InstaPy :

sudo pip3 install --upgrade pip

Avant de finir, il faut configurer les encodages de caractères, avec les commandes suivantes :

export LANGUAGE=en_US.UTF-8
export LANG=en_US.UTF-8
export LC_ALL=en_US.UTF-8
locale-gen en_US.UTF-8
sudo dpkg-reconfigure locales

Pour terminer, il suffira d’installer à nouveau les dépendances de InstaPy :

pip3 install --upgrade pip

Installation de Google Chrome

Les commandes suivantes vont télécharger et installer la dernière version stable de Google Chrome sur votre serveur ou machine virtuelle.

cd ~
wget "https://dl.google.com/linux/direct/google-chrome-stable_current_amd64.deb"
sudo dpkg -i google-chrome-stable_current_amd64.deb
sudo apt-get install -y -f
sudo rm google-chrome-stable_current_amd64.deb

La dernière commande est nécessaire pour supprimer le fichier précédemment téléchargé.

Clonage du projet InstaPy

Pour utiliser InstaPy, nous allons cloner le dépôt distant, hébergé chez Github. Positionnez-vous dans votre répertoire personnel, avec une commande comme cd ~

git clone https://github.com/timgrossmann/InstaPy.git
latest_version=$(wget https://chromedriver.storage.googleapis.com/LATEST_RELEASE -O -)
wget https://chromedriver.storage.googleapis.com/${latest_version}/chromedriver_linux64.zip
unzip chromedriver_linux64
mv chromedriver InstaPy/assets/chromedriver
chmod +x InstaPy/assets/chromedriver
chmod 755 InstaPy/assets/chromedriver
cd InstaPy
pip install .

Les commandes précédentes ont :

  • cloné le dépôt InstaPy à partir de Github, sur votre serveur ou machine virtuelle
  • téléchargé le « chromedriver »
  • dé-zippé l’archive téléchargée
  • déplacé « chromedriver » dans le répertoire « ~/InstaPy/assets/ »
  • rendu exécutable « chromedriver »
  • installé les dépendances d’InstaPy

Développement du bot Instagram

from instapy import InstaPy

insta_username = 'YubiGeek'
insta_password = 'azerty13'

session = InstaPy(username=insta_username, password=insta_password)
session.login()

session.set_do_comment(True, percentage=10)
session.set_comments(['Super !', 'Génial !', 'Incroyable !'])
session.set_dont_include(['ami1', 'ami2', 'ami3'])
session.set_dont_like(['pizza', 'fille'])

session.like_by_tags(['natgeo', 'yubigeek'], amount=100)

session.end()

Ce code permettra de :

  • commenter 10% des photos listées
  • commenter avec « Super ! », « Génial ! », ou bien « Incroyable ! »
  • ne commentera pas les profils « ami1 », « ami2 » et « ami3 »
  • ne commentera pas les photos avec les mots clés « pizza » et « fille »
  • aimera les photos publiées de @natgeo et @yubigeek

Vous pouvez modifier ce code à tout va, en fonction de vos envies, et surtout de vos besoins. N’oubliez pas d’optimiser au maximum vos cibles, par exemple, ne commentez pas les photos de chats si le principal thème de votre compte est les chiens.

La documentation de InstaPy est assez complète, vous pouvez ajouter une ou plusieurs lignes de codes afin de suivre (follow) ou ne plus suivre (unfollow) automatiquement des personnes selon des critères bien définis.

Vous pouvez également connecter votre compte ClarifAI afin de commenter des photos à l’aide de l’intelligence artificielle.

Lancer le bot Instagram

Une fois que vous avez configurer votre fichier Python (extension .py), vous pouvez l’exécuter. Pour l’exécuter, il suffit de saisir la commande suivante :

python3 quickstart.py

Le bot tournera quelques minutes selon les instructions que vous lui avez donné, et s’arrêtera tout seul.

Pour le faire tourner sur une machine dédiée, n’oubliez pas d’ajouter « nogui » à « false » dans l’instanciation de InstaPy (lorsque vous saisissez votre nom d’utilisateur et votre mot de passe), ce qui permettra de dire à InstaPy de ne pas tourner avec une interface graphique (Google Chrome).

Si vous souhaitez faire tourner le bot Instagram régulièrement, par exemple toutes les 10 minutes, il suffit d’ajouter une tâche « cron » (tâche récurrente) sur votre serveur dédiée ou machine virtuelle :

crontab -e
*/10 * * * * /usr/bin/python3 ~/InstaPy/quickstart.py

Si vous souhaitez avoir de l’aide à propos de la mise en place de InstaPy, vous pouvez laisser un commentaire sous cet article.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. AcceptRead More