Où acheter un nom de domaine pour son site Internet, et comment le sécuriser ?

Vous cherchez à acheter un nom de domaine pour certifier le nom de votre site sur Internet ? Voici un guide rapide des sites qui proposent l’achat de nom de domaine. Et pour terminer, nous verrons comment l’activer pour votre site avec une sécurité supplémentaire.

Il existe un tas de TLD (pour Top-Level Domain), les extensions de nom de domaine. Vous pouvez, à l’ancienne, utiliser le “.com”, le “.fr”, le “.net”, ou le “.org”. Cela dépendra du site que vous souhaitez mettre en ligne.

Ces derniers temps, beaucoup de TLD (extension de nom de domaine) ont fleuri sur la toile. Vous pouvez désormais retrouver les “.io”, les “.dev”, etc… On les appels les gTLD (generic Top-Level Domain). Encore une fois, tout dépendra du site que vous mettrez en ligne.

Chaque extension de nom de domaine a un coût, qui peut aller de 99 centimes à plusieurs milliers d’euros selon le nom de domaine choisi.

Pour des raisons évidentes, vous ne pourrez pas acheter de nom de domaine déjà acheté et non expiré, vous devrez alors avoir l’accord du propriétaire (qui vous donnera une clé de transfert) pour en faire le transfert sur votre compte.

OVH

OVH (pour “On Vous Héberge”), est un site qui propose depuis la nuit des temps, des noms de domaine à bas prix, mais également des serveurs dédiés et mutualisés. Pour acheter un nom de domaine chez OVH, il suffit de saisir sur la page dédiée à cet effet, le nom de domaine que vous souhaitez acheter.

Ajoutez votre nom de domaine au panier pour continuer la commande. Pensez à activer le DNSSEC (cela permet de sécuriser et authentifier les réponses DNS) et passez à l’étape suivante, celle où vous devrez saisir les serveurs DNS de votre serveur dédié ou votre serveur mutualisé.

L’accès à un site sur Internet se fait en tapant son nom dans la barre URL du navigateur. Le navigateur associe alors le nom de domaine à l’adresse IP du serveur et permet son affichage. Cette connexion est rendue possible par un protocole de liaison appelé DNS. La zone DNS est la base de données qui contient l’ensemble des enregistrements pour un nom de domaine. Paramétrez vous-même la zone DNS de votre nom de domaine afin de le faire pointer directement vers votre site. Si vous ne les connaissez pas, passez cette étape, vous pourrez les changer plus tard (mais ça sera plus long).

Si vous utilisez un hébergeur de site Internet (comme le fait OVH), il doit vous communiquer les serveurs DNS (normalement par deux noms de domaine). Ce sont eux que vous devrez saisir chez OVH.

Acceptez ensuite les contrats d’OVH et passez à la suite pour payer votre commande (via PayPal, carte bancaire, chèque, etc…). Attention, une fois les contrats signés et le paiement effectué, il ne sera bien sûr plus possible d’annuler le processus d’achat du nom de domaine. Vous devrez attendre plus d’un an, pour que le nom de domaine soit expiré et disparaisse de votre compte OVH.

Une fois que la commande est passée, vous devrez attendre quelques minutes, voir une heure ou deux, que le nom de domaine soit effectif. Pour gagner du temps, vous devrez ajouter votre nouveau nom de domaine chez votre hébergeur, ce qui permettra de lier votre site Internet à votre nom de domaine. Une fois que le processus de mise à jour des serveurs DNS sera effectif, vous pourrez commencer à voir votre site Internet via votre nom de domaine, et le saisissant tout simplement dans la barre d’URL de votre navigateur, ou sur votre mobile (smartphone).

Netissime (Magic) / Gandi

Le processus d’achat de nom de domaine est pratiquement le même chez les concurrents. Il vous suffit d’être inspiré pour en trouver un qui n’est pas déjà pris, et de connaître les serveurs DNS de votre serveur dédié ou mutualisé. Une fois que vous avez ces informations, il vous suffit de passer commande, et le tour est joué.

Voici donc deux “registrar” pour l’achat de votre nom de domaine :

  • Magic, anciennement Netissime
  • Le papi sur Internet : Gandi

Cloudflare

On va désormais parler de sécurité sur Internet, et voir comment protéger son nom de domaine derrière un service gratuit qui s’appelle Cloudflare.

Cloudflare assure la rapidité et la protection de millions de sites Web, API, services SaaS (“Software as a Service”, ou “Logiciel en tant que Service” en Français) et autres propriétés connectées à Internet. Cloudflare sert en quelques sortes de par-feu entre votre nom de domaine et la machine où est hébergé l’application Web que vous souhaitez proposer aux visiteurs. Les visiteurs ne sont pas tous correctes et certains souhaitent faire tomber les architectures réseaux (votre serveur dédié par exemple), ce qui engendre parfois pour les gros sites Internet ou les boutiques en ligne, des pertes considérables pour leurs revenus.

Cloudflare va donc permettre de mitiger les attaques en ligne (DDoS, pour Distributed Denial of Service, ou attaque par déni de service en Français) et masquer la véritable IP du serveur sur lequel se trouve le site Internet proposé au visiteur. Ils servent également de serveur de cache afin de rendre plus rapide les pages et plus performante les visites sur votre site Internet.

L’inscription et l’utilisation est entièrement gratuite pour une infinité de nom de domaine. Cloudflare vie d’abonnements payants qui permettent d’apporter des fonctionnalités supplémentaires aux gestionnaires de nom de domaine. Dans notre cas, la version gratuite suffit amplement.

Une fois que votre nom de domaine est payé, et mis en place, rendez-vous sur Cloudflare et ajoutez-le sur la page prévue à cet effet (petit lien en haut à droite de la page). Saisissez donc le nom de domaine, et choisissez l’offre que vous voulez (gratuite dans notre cas).

Une fois le nom de domaine ajouté chez Cloudflare, ce dernier vous donnera deux serveurs DNS (nina.ns.cloudflare.com, et walt.ns.cloudflare.com, par exemple). Retenez-les et rendez-vous chez votre “registrar” (le site où vous avez acheté le nom de domaine) afin de modifier les serveurs DNS par défaut si vous ne les connaissiez pas à l’avance.

Il faudra attendre de quelques minutes à 24 heures pour la propagation des DNS. C’est plus ou moins long selon le “registrar”. Une fois que vous connaissez les serveurs DNS fournis par Cloudflare, pour le prochain nom de domaine que vous achèterez, cela sera plus rapide si vous saisissez les serveurs DNS (ce sont les mêmes que le premier) à l’achat du nom de domaine.

Total
1
Shares
1 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi
CMS
Lire la suite

Tout savoir sur les CMS

« Système de Gestion de Contenu » traduit de l’anglais « Content Management System » est le nom attribué à des logiciels vous…