Connectez-vous aux sources d'informations sur le numérique, les réseaux sociaux, les sciences, et les technologies

Google Shopping : la plateforme qui veut concurrencer Amazon

Ces derniers jours, Google a complètement revu sa plateforme e-commerce : Google Shopping. Cette fois, le géant du web veut tout mettre en place pour concurrencer Amazon.

Une mise à jour en France

C’est en France que la firme de Mountain View déploie en premier la mise à jour de sa plateforme e-commerce, qui n’était qu’u simple comparateur de prix. Aujourd’hui, Google Shopping est devenu un véritable agrégateur d’achat. Le but est de proposer aux internautes une expérience  d’achat « personnalisée et immersive », comme l’explique la firme américaine.

Pour déployer cette nouvelle fonctionnalité, nommée Shopping Actions, l’entreprise s’est associée à de grandes marques de la distribution en France, comme Fnac et Darty, Auchan, Boulanger et Carrefour. L’internaute peut donc naviguer sur la nouvelle plateforme, choisir les produits à commander, les ajouter au panier et finaliser l’achat, tout en restant sur le même endroit. Il s’agit d’une expérience similaire à ce que propose Amazon.

Google Shopping
Voici à quoi ressemble le site Google Shopping

Google ne gère pas la livraison

À noter que Google Shopping est une plateforme dotée d’un design clair et très épuré, à l’ergonomie bien pensée. La firme de Mountain View veut tout mettre en place pour attirer les internautes, et donc concurrencer Amazon, le géant du commerce en ligne.

Or, Google a développé un concept différent d’Amazon, puisqu’il n’a pas d’entrepôt. La livraison est donc gérée par les grandes enseignes. De cette façon, si un client effectue une commande de plusieurs produits de marques différentes, il pourra être livré en plusieurs fois et à des dates différentes.

Les internautes pourront donc naviguer sur cette plateforme pour trouver les produits qui les intéressent. Ceux faisant partie de Shopping Actions sont signalés par une étiquette bleue avec un G à l’intérieur.

À noter que les marques peuvent s’inscrire gratuitement sur la plateforme e-commerce de Google. Quant à la rémunération de la firme américaine, elle se fait à travers les commissions qu’elle reçoit sur chaque vente.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More