Connectez-vous aux sources d'informations sur le numérique, les réseaux sociaux, les sciences, et les technologies

SEO : « linking interne », comment procéder ?

Le backlink est au cœur du Web, puisqu’il permet de relier une page à une autre. C’est ainsi que l’on peut se retrouver parfois à passer des heures en ligne, en sautant de page en page. Si l’on parle de net mais aussi de spider ou de crawler ce n’est pas pour rien : c’est tout simplement parce que tout cela n’est au final qu’un grand maillage d’informations, reliées les unes aux autres de façon plus ou moins logique. Or ce qui vaut pour le web, pris dans sons sens le plus global, vaut aussi pour chaque site web qui compte plus d’une page. D’ailleurs en SEO on parle du maillage interne comme d’une possibilité de diffuser la popularité à l’intérieur du site et donc de favoriser le positionnement de chaque page. Mais cela ne doit pas se faire n’importe comment si l’on souhaite que ce maillage de liens internes soit véritablement efficace pour le référencement naturel.

Les liens internes, de quoi s’agit-il ?

Un site normalement constitué propose à son visiteur différentes façons de passer d’une page à une. Il peut d’abord s’agir d’un menu, situé traditionnellement en haut de page ou sur la partie gauche. Les menus peuvent se dérouler, chaque entrée du menu ouvrant sur d’autres de niveaux inférieurs. Cela permet à l’internaute de naviguer facilement à l’intérieur d’une organisation pyramidale de catégories principales et de sous-catégories. C’est le cas classique des boutiques en ligne. Les catégories principales sont toutes au même niveau de hiérarchie. Les sous-catégories, elles, se développent en différents niveaux, en fonction de leur contenu : il peut y avoir plusieurs sous-catégories rattachée à une de niveau supérieur. Deuxièmement on trouve des relations de hiérarchisation matérialisées sous forme de fil d’Ariane, qui sont constituées de liens visibles en haut de page, et qui indiquent le chemin qui mène, depuis la page d’accueil, vers la page d’un produit, par exemple, en suivant logiquement la pyramide. Troisièmement on trouve des pages qui contiennent des liens qui sont placés dans un texte et qui renvoient vers d’autres pages du site, qui peuvent être situées à un tout autre niveau de la hiérarchie, ou bien diriger l’internaute vers une page extérieure au site, qui va apporter un complément d’information.

Quelle utilité ont les liens internes ?

Dans la logique de l’organisation de l’information dans un site web, un lien doit mener l’internaute qui clique dessus vers une page cible qui va soit apporter un complément d’information à la page source, soit traiter spécifiquement du sujet auquel se rapporte le mot-clé qui constitue l’ancre du lien. Dans le premier cas, le texte de la page permet par exemple de légender une image, une vidéo, une infographie, la photo d’un produit… Le lien qui est proposé à l’internaute dans ce texte ou à la fin de celui-ci (en savoir plus ou bien pour plus d’information cliquez ici par exemple) lui permet d’aller approfondir l’information qui lui est donnée là de façon succincte. Dans le deuxième cas, un texte aborde différents sujets et si l’internaute souhaite en savoir davantage sur tel ou tel sujet abordé dans ce texte, il peut cliquer sur le lien contenu dans un mot-clé ou un morceau de phrase, qui le dirigera vers une page qui traitera plus en détails de ce sujet.

Comment créer des liens internes ?

Pour créer des liens internes qui soient utiles pour le référencement naturel, il est nécessaire de bien penser à la façon dont on va lier les pages les unes aux autres. Il faut savoir qu’un menu n’apporte rien, en soi, au référencement, mais il est utile à l’internaute pour s’y retrouver dans sa navigation à travers les pages. Mais pour que le « linking interne » diffuse de la popularité efficacement, il faut mettre en place une stratégie spécifique. Un lien doit nécessairement pointer vers une page dont le contenu est sémantiquement lié à l’ancre de ce lien, c’est-à-dire aux mots sur lesquels sont placés le lien. En clair la page cible doit traiter du sujet dont elle est censée traiter en fonction de l’ancre du lien, puisque c’est la fonction de celle-ci que d’indiquer le sujet de la page cible. Pour commencer il faut prendre cet élément en considération pour organiser le maillage interne, les pages se liant logiquement les unes aux autres dans un esprit d’information de l’internaute.

Le cocon sémantique, qu’est-ce que c’est ?

L’expert en référencement naturel Laurent Bourrelly a mis en place il y a quelques années le concept de cocon sémantique. Celui-ci s’appuie précisément sur la notion de maillage interne des pages d’un site. Il s’agit de créer une série de liens entre les pages, mais aussi de créer des contenus rédactionnels qui viennent se compléter les uns et les autres pour créer un contenu global qui se suffit à lui-même pour une thématique donnée. La différence se fait donc dans l’idée qu’il faut créer des pages de contenus dédiés à une thématique particulière, qui permettent d’alimenter le besoin en contenu sémantique du site, pour le bien de son référencement.

Plus on va développer le contenu d’un site, pour lui donner le caractère le plus informatif possible sur un sujet donné, et plus cela va donner lieu à la mise en place de pages traitant de thèmes différents mais liés entre eux dans une logique purement sémantique, c’est-à-dire que chaque relation entre les pages doit avoir un sens particulier. Pour en savoir davantage à ce sujet, et apprendre à réaliser un cocon sémantique, il est conseillé de suivre une formation dédiée ou bien de se former via la lecture de tous les contenus disponibles en ligne à ce sujet. Celui-ci est en effet extrêmement vaste et mérite plus qu’un paragraphe d’article.

Maintenant que vous maîtrisez le « linking interne », n’oubliez pas que le « linking externe », aussi appelé netlinking est également très important ! C’est ce qui va améliorer la popularité de votre site aux yeux de Google, et donc permettre à vos pages d’être mieux classées sur Google et les autres moteurs de recherche. Pour développer ses liens entrant, rien de tel que des plateformes de netlinking SEO. Guillaume Guersan en fait une liste dans son article guersanguillaume.com/plateformes-campagnes-netlinking

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. AcceptRead More