Connectez-vous aux sources d'informations sur le numérique, les réseaux sociaux, les sciences, et les technologies

Une femme reçoit un rein par drone

Outre les points négatifs que nous pouvons relever, la technologie est très bénéfique pour l’être humain. Dernièrement, une patiente de 44 ans a reçu son nouveau rein par drone, en l’espace de cinq minutes, alors qu’elle attendait une transplantation depuis huit heures.

Dans la nuit du 19 avril, à 1 heure du matin, un petit drone a livré un rein à une patiente hospitalisée à l’hôpital universitaire du Maryland. Une intervention qui a pu sauver la vie de cette patiente et a montré l’aide précieuse que peut représenter la technologie, et surtout le rôle des drones dans le transport d’organes.

À noter que ce drone transporteur d’organes est un projet commun de chercheurs de l’Université du Maryland, de son école de médecine et de la fondation Living Legacy. Selon le CNN, ce petit drone pourrait être l’outil de transport « le plus rapide, le plus sûr et le moins cher ».

Comme le baptise le New York Times, « l’Uber des organes » a parcouru 4,5 km en seulement cinq minutes pour transporter le rein à l’hôpital. Pour ce denier, le transport représente « l’une des étapes les plus cruciales et complexes dans la transplantation d’organe ». Pour l’instant, les livraisons sont assurées par avion ou hélicoptère. Le projet pourrait donc être très bénéfique pour le transport des organes. Pour le Dr. Joseph R. Scalea, à la tête de ce projet, « après avoir été extraits, les organes deviennent moins sains à chaque seconde » et rappelle le cas alarmant d’un rein livré en 29 heures en Alabama.

À noter que cette livraison n’a pu être possible que grâce à une autorisation exceptionnelle délivrée par les autorités, ainsi que la coopération de la police pour des mesures de sécurité.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More