High-Tech

Smog Free Project : un projet qui transforme la pollution en diamant

Smog Free Project
Publié par Benjamin
Like
Like Love Haha Wow Sad Angry

En septembre dernier, Daan Roosegaarde a lancé le « Smog Free Project » sur KickStarter. Cet architecte Hollandais s’est déjà fait remarqué sur un projet d’autoroute intelligente dont la peinture phosphorescente s’active en cas de danger, une autre capable de recharger les voitures électriques par induction lorsqu’elles roulent. Il a aussi équipé une boite de nuit d’une piste de danse qui récupère l’énergie des pas pour alimenter le club en électricité.

Smog Free Project

Les grandes tours de ce projet seraient capables de nettoyer l’air des grandes villes où la pollution est tellement présente qu’elle en est visible.

The Smog Project - Dan Roosegarde

The Smog Project – Dan Roosegaarde

Comment ça fonctionne ?

Avec une mesure de 7 mètres de haut sur 3,5 mètres de large, la tour de ce designer Hollandais nettoie 30.000m³ d’air par heure tout en consommant autant qu’une bouilloire.

 

Le système est quant à lui très simple. En bas des tours sont installés des filtres électromagnétiques qui attirent et capturent les particules fines lourdes. L’air propre est ensuite expulsé dans le ciel au dessus de la tour et crée ainsi un « trou » d’air purifié à 75% pour un diamètre de 50 mètres dans l’épais nuage de pollution. Ces bulles d’air saines seraient installées dans les espaces verts pour faire se côtoyer le monde vierge avec le monde pollué.

Dan Roosegaarde n’est pas à l’origine de ce projet, il est seulement le designer. Pour la partie technique, il s’est inspiré du projet « Suppression de matière particulaire » de Bob Ursem, et déjà testé dans certains tunnels à Rotterdam.

Ambitieux, il explique que « Nous savons tous comment faire pour avoir une ville propre. Mais ça prend trop de temps. Ce qu’il nous faut, c’est une prise de conscience. Nous devons tous respirer la différence. », et compte installer sa tour dans toutes les grandes villes du monde.

Mais alors, que fait-on des particules récoltées ?

The Smog Project - Dan Roosegarde

The Smog Project – Dan Roosegarde

Après avoir collecté toutes les matières polluantes, celles-ci sont compressées à l’aide d’une presse pendant 30 minutes environ et sont ensuite enveloppées pour créer un diamant noir. Ce petit bijou d’1 mm³, composé à 42% de carbone, représente 1000 m³ de pollution atmosphérique.

Pour les intéressés, cette bague sera vendu aux alentours de 250 euros et financera la construction de nouveaux dispositifs comme celui-ci !

Like
Like Love Haha Wow Sad Angry

A propos de l'auteur

Benjamin

Passionné d’informatique et de High-tech depuis plusieurs années. Je compte faire des études dans ce domaine et accèder à un de mes rêves : travailler chez Google…

1 commentaire

Écrire un commentaire

Partager ceci avec un(e) ami(e)