Un smartphone qui fait aussi cigarette électronique !

Un smartphone qui fait aussi cigarette électronique !

L'essor des cigarettes électroniques comme alternative au tabagisme soulève encore aujourd’hui bien des questions, que ce soit dans la communauté scientifique ou dans les législations. Bien que les études attestant de l’efficacité de la cigarette électronique dans l’accompagnement au sevrage tabagique, les gouvernements restent prudents, voire réticents, à encourager cette alternative. Quoi qu’il en soit, la demande ne faiblit pas, à fortiori dans le contexte pandémique qui pousse les fumeurs à revoir leurs habitudes et à agir en faveur de leur santé.

Le marché est donc particulièrement porteur, mais le risque d’une loi qui limite, voire qui suspend l’utilisation des cigarettes électriques en attendant des études plus poussées est là, ce qui décourage les entrepreneurs et l’innovation. Cela n’a pas empêché Vaporcade de créer le tout premier smartphone cigarette électronique : le Jupiter IO 4 !

Et si vous « fumiez » votre smartphone ?

Bientôt, vous n’aurez plus à transporter et votre téléphone portable, et votre MOD de vapotage ou cigarette électronique. Pourquoi ? Parce qu’un smartphone "e-cig" est dans les tuyaux ! C’est en tout ce que promet Vaporcade, une marque de vapotage qui développe le Jupiter IO 4, un smartphone Android 4G LTE avec un écran de 5,3 pouces qui possède un couvercle arrière amovible permettant aux utilisateurs de fixer des cartouches d’e-liquide pour vapoter en toute sécurité. En somme, vous allez pouvoir émuler le pod Vinci X de Voopoo ou encore Mod Smok A-Priv dans votre smartphone !

Selon Vaporcade qui ne manque pas une occasion pour teaser son produit, le Jupiter IO 4 devrait intégrer l'envoi de SMS, les appels téléphoniques classiques, la navigation sur internet, le visionnage de vidéos, la lecture des fichiers audio et le "vapotage", « en une seule technologie spectaculaire et innovante qui changera le monde tel que nous le connaissons"… rien que ça !

Il faut dire que ce petit bijou de technologie ne permettra pas seulement de vapoter des e-liquides. Vous pourrez également inhaler des fluides, des médicaments et des nutraceutiques. Vaporcade parle également de charger des substances médicamenteuses pour les personnes souffrant d’asthme, comme le salbutamol, un bronchodilatateur à courte durée d’action qui soulage les bronchospasmes (asthme et broncho-pneumopathies chroniques obstructives).

Les caractéristiques techniques du Jupiter IO 4

Le téléphone lui-même est équipé d'un « éclairage surround interactif » et se charge normalement, avec un chargeur mural et/ou un cordon USB. Toujours selon Vaporcade, le smartphone ne se contentera pas d’embarquer un système de vapotage. Il compte faire passer la pratique à un stade avancé, avec une maîtrise de toutes les variables de l’inhalation pour une « expérience personnalisée ». Le téléphone va embarquer deux batteries, une pour la fonction « smartphone », l’autre pour la fonction « cigarette électronique ». Une application intégrée au téléphone en natif informe l’utilisateur sur la quantité d’e-liquide restant, le type de saveur vapotée, le nombre de bouffées réalisées, l’historique de vapotage, etc. L’utilisateur pourra également paramétrer des alarmes pour contrôler sa consommation.

Jupiter IO 4

Si certains détails de ce smartphone d’un autre genre ne sont pas encore clairs (processeurs, nombre de mégapixels des caméras), il n’en reste pas moins un pavé dans la marre du marché des smartphones qui devient de plus en plus indifférencié. La marque compte attaquer le marché américain en premier, malgré les nombreuses restrictions sur la cigarette électronique et le vapotage en vigueur.

Aujourd’hui, les précommandes proviennent surtout du Royaume-Uni, de la France et de l’Allemagne, trois pays qui semblent donner sa chance à la cigarette électronique en tant que moyen de lutter contre le tabagisme. Rappelons que si la cigarette électronique contient de la nicotine, substance addictive, elle ne met pas dans les poumons du vapoteur la centaine de substances toxiques de la cigarette à tabac, comme le goudron.

Combien coûte cette innovation ? Un peu plus de 450 €, selon le fabricant qui limite pour l’instant les commandes à cinq exemplaires par client en raison de la forte demande.

Maxence Rose

Écrit par Maxence Rose

Hyperactif du Web, fondateur de YubiGeek, passionné de technologie, de sciences, et fasciné par Google, j'écris ce que bon me semble et je teste pour vous les derniers services du Web.

Vous vous êtes abonné avec succès YubiGeek
Génial ! Ensuite, passez à la caisse complète pour obtenir un accès complet à tous les contenus premium.
Nous saluons votre retour ! Vous vous êtes connecté avec succès.
Succès ! Votre compte est entièrement activé, vous avez désormais accès à tout le contenu.