Connectez-vous aux sources d'informations sur le numérique, les réseaux sociaux, les sciences, et les technologies

Peut-on faire la différence entre un vrai visage et un visage créé par l’IA ?

Vous avez sûrement déjà entendu parler du site « ThisPersonDoesNotExist », créé par le développeur Phillip Wang, qui repose sur l’Intelligence Artificielle (IA) pour générer de faux visages toutes les deux secondes. Alors, peut-on faire la différence entre un vrai visage et un créé par l’IA ?

Bonne nouvelle : le site WhichFacelsReal.com nous permet de reconnaître un vrai visage et un visage créé artificiellement. De cette façon, on peut identifier les fausses identités numériques, en toute simplicité.

Il s’agit d’une plateforme qui propose à l’internaute deux visages. À lui de trouver celui qui est réel et celui créé par une IA. Ce projet est développé par Jevin West et Carl Bergstrom, deux professeurs à l’Université de Washington.

La base : l’algorithme et la banque d’images de Nvidia

Il y a quelques jours, nous vous avons présenté le site ThisPersonDoesNotExist, qui met en avant un faux visage toutes les deux secondes. Pour nous « faire prendre conscience de la facilité avec laquelle les identités numériques peuvent être falsifiées et aider à détecter les fausses identités en un seul regard », les deux professeurs ont développé le site WichFaceIsReal.com. Pour ce faire, ils se sont basés sur le réseau publié par Nvidia.

Faire la différence entre un vrai et un faux visage

Le site contient un onglet « Learn » qui contient les conseils à prendre en compte pour reconnaître certains traits créés par l’IA. À titre d’exemple, on apprend que l’algorithme StyleGAN laisse des tâches brillantes sur les faux visages, sous forme de gouttes d’eau.

Il est également possible d’analyser les dents, qui sont souvent, selon le site, « impairs ou asymétriques ».

Si les lunettes sont symétriques, qu’il y a d’autres personnes sur la photo, avec un arrière-plan net et visible, sachez qu’il s’agit d’une vraie photo.

En créant ce site, les deux professeurs espèrent que la population prenne conscience des dangers potentiels des avancées technologiques, notamment de l’Intelligence Artificielle.  

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. AcceptRead More