Cet étrange bracelet créé par la “start-up” allemande Lofelt ne vous aidera pas à manger mieux, ni à prévenir des maladies, ni à vous rendre plus beau, et ne vous empêchera pas non plus d’arriver en retard au travail. Mais enfin, à quoi sert-il, me direz-vous ? Les plus sceptiques, dont j’ai moi-même fait partie, répondront “à rien”, mais avant de juger, il faut essayer. Le Basslet peut être défini comme étant un gadget.

Sa fonction ? Envoyer des vibrations au rythme des basses des sons que vous écoutez. Il est d’ailleurs présenté en tant que “caisson de basse portable”. Et, en notre formidable époque où la consommation est un véritable “hobby”, l’inutile devient rapidement indispensable une fois qu’on y a goûté.

Lofelt Basslet

Un nouveau sens mis à contribution

En matière de musique, le Basslet offre une belle expérience aux mélomanes. Les vibrations envoyées sont en parfaite harmonie avec les basses émises. Lors des premiers essais, on s’amuse à écouter des musiques avec des rythmes différents, histoire de vérifier si les vibrations sont diffusées de façon aléatoire, comme on a pu le lire dans certaines critiques. Hypothèse invalide ! Entre un “slow” et un morceau de “punk rock”, les vibrations ressenties n’ont rien à voir. On apprécie cette nouvelle façon d’écouter, pour vivre un peu plus la musique, et l’on s’y habitue très vite.

Nous avons testé l’effet du Basslet avec les jeux vidéo et n’avons pas été déçus. Le voyage direct au cœur de l’action est garanti ! C’est ce que nous avons ressenti avec Fortnite. Chaque tir d’arme à feu est accompagné d’une vibration, éveillant nos sens au maximum. Jouer devient une expérience plus intense, grâce à un simple petit appareil attaché au poignet. Désormais, nous ne pourrons plus nous en passer !

En somme, le Basslet remplit bien sa fonction de “subwoofer” silencieux, comme Lofelt le définit sur son site. Il permet une immersion complète dans une musique ou un jeu, tout en ne dérangeant pas son voisin. Finalement, je vais retirer ce que j’ai dit au début de cet article. Ce n’est pas un simple gadget : c’est une vraie alternative au caisson de basse ordinaire, et c’est bien pratique quand on vit en société.

Simple d’utilisation

Et sinon, comment ça marche ? C’est en fait très simple. Il suffit de brancher le récepteur (avec une prise Jack) à l’appareil produisant le son. Le Basslet est immédiatement connecté. Point barre. C’est parti pour environ 6 heures d’autonomie, puis une petite heure pour le recharger complètement, toujours à l’aide du récepteur qui fait aussi office de chargeur. Et si vous êtes séduit par ce bracelet extraordinaire, vous pouvez l’acquérir ici.

On a testé le Lofelt Basslet !
Voter pour cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez vous à notre newsletter

Soyez informé des derniers articles sur YubiGeek. Saisissez votre adresse email et validez le formulaire. Un email de confirmation vous sera communiqué.

Vous devriez également aimer

Google Home : ajouter des commandes vocales pour le “fun”

Vous le connaissez déjà grâce à YubiGeek, le Google Home est l’appareil…

Philips Hue : des ampoules connectées compatibles avec Google Home

J’ai fait l’acquisition récemment de Google Home, et d’une ampoule multi-couleur Philips…

Quelle est la différence entre le Google Home, Google Home Mini et Google Home Max ?

Afin de mieux concurrencer les derniers ajouts d’Amazon à sa gamme Echo,…

10 autres objets connectés insolites à ne pas manquer

Il y a plus d’un an sur YubiGeek, nous vous présentions 10…