Connectez-vous aux sources d'informations sur le numérique, les réseaux sociaux, les sciences, et les technologies

Le Google Pixel 4 pourrait être contrôlé par des gestes !

Les constructeurs ne cessent pas d’innover pour proposer aux utilisateurs des technologies saugrenues. Selon les rumeurs qui circulent sur la toile, les futurs Pixel 4, de Google, pourraient être contrôlés par des gestes, sans avoir à toucher l’écran. Pour rappel, les rumeurs se sont basées sur des photos volées en provenance d’un fabricant de verres de protection.

Les nouveaux Pixel 4 seraient dotés d’une reconnaissance faciale en 3D et un mode de navigation gestuelle prédit par Ice Universe.

Plusieurs capteurs

Les images montrent que les Pixel 4 ne seraient pas équipés d’une encoche. La bordure haute du smartphone contiendrait quatre capteurs, dont l’un est probablement dévolu à l’appareil photo avant. Les autres capteurs ressemblent à ceux présents sur l’iPhone X et permettent au téléphone d’avoir une carte en trois dimensions du visage de l’utilisateur, et cela pour rendre la reconnaissance faciale de plus en plus sécurisée.

Toutefois, un dernier capteur, en forme de capsule, interroge les analystes. Certains indiquent que Google avait enfin trouvé la solution idéale pour son projet Soli (un projet de contrôle gestuel permettant de contrôler les objets par les gestes).

Le projet Soli apparaît sur le Pixel 4 ?

Par l’intermédiaire d’un radar implanté au smartphone, l’utilisateur pourrait interagir avec son appareil sans avoir à toucher l’écran. Il pourrait donc contrôler son téléphone uniquement avec des gestes distants.

Les analystes indiquent que la découpe elliptique située en haut à droite du futur Pixel 4 serait dévolue à intégrer un tel capteur. A noter que XDA Developers a confirmé que cette fonctionnalité serait prévue dans des paramètres cachés d’Android Q.

Pour rappel, LG a déjà annoncé (au MWC de Barcelone en février 2019) un smartphone intégralement pilotable via des gestes interprétés par un capteur 3D Time of Flight. Mais les retours des utilisateurs présents sur place n’étaient pas à la hauteur. Google pourrait-il faire mieux ?

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. AcceptRead More