• Résultats de recherche
  • Astuce : touchez "entrer" pour voir plus de résultat.
Quand l’intelligence artificielle sert à traquer nos carences alimentaires

Quand l’intelligence artificielle sert à traquer nos carences alimentaires

Vous souhaitez mieux manger et mieux contrôler votre alimentation ? L’intelligence artificielle vient à votre rescousse afin de vous aider à mieux maîtriser vos apports en vitamines et minéraux. Anémie, carences en protéines ou lipides ? Quelques applications vous aident à mieux contrôler vos apports nutritionnels.

L’intelligence artificielle bénéficie de nombreuses applications dans le secteur de la santé, des transports et du commerce. Microsoft l’envisage même pour combattre le réchauffement climatique. Elle est également de plus en plus utilisée pour traquer ses carences en vitamines et minéraux essentiels. En effet, plusieurs applications utilisent des logiciels de reconnaissance pour déterminer les apports nutritionnels d’une assiette.

Prévenir les carences

L’intelligence artificielle permet désormais de mieux appréhender ce que nous mangeons afin de prévenir les éventuelles carences en vitamines et minéraux essentiels. L’application Foodvisor, disponible gratuitement sur iOS et Android permet à ses utilisateurs de connaître la valeur nutritionnelle d’un plat à l’aide d’une simple photo.

L’intelligence artificielle permet d’identifier plus de 1 000 aliments, des fruits, légumes, du poisson et de la viande. Au fil des années, l’application s’est perfectionnée afin de mieux reconnaître les différents aliments présents dans une assiette. En plus de vous donner le nombre de calories ingérées, ainsi que l’apport en vitamines et minéraux de votre plat, l’application joue également le rôle de coach nutritionnel et vous aide à perdre du poids.

Traquer nos apports en fer

Dans le même genre, l’application EisenCoach, développée par la CSS Assurance, détermine la teneur en fer d’un repas, à partir d’une simple photo prise avec un smartphone. Cette application, qui s’appuie sur l’intelligence artificielle, donne également des conseils pour améliorer l’absorption du fer. Il s’agit de bon moyen de prévenir les carences en fer et de sensibiliser au problème de l’anémie, qui, comme le rappelle Dennis Pelland, nutritionniste pour le site Le Guide du Supplément, est une des carences les plus répandues, notamment chez les femmes. En effet, comme le rappelle l’expert, cet oligo-élément n’est pas synthétisé par le corps et doit donc être absorbé par le biais de l’alimentation, d’où l’importance d’une telle application.

Bientôt un bracelet pour nous alerter de nos carences en fer ?

Grâce à l’intelligence artificielle, vous pouvez donc prévenir tout risque de carence. Un jour prochain, on peut imaginer une montre connectée ou un bracelet capable de nous indiquer nos carences et de nous indiquer quel est l’apport en fer ou en vitamine C dont nous avons besoin. L’intelligence artificielle pourra alors nous recommander des recettes capables de combler nos carences. Ces recommandations seront faites tout en prenant en compte les préférences, allergies ou encore intolérances de chacun.