Connectez-vous aux sources d'informations sur le numérique, les réseaux sociaux, les sciences, et les technologies

Google : un comité éthique externe pour surveiller les recherches sur l’IA

Ces dernières années, l’Intelligence Artificielle a le vent en poupe. Google, le géant du web, vient d’annoncer la mise en place d’un comité étique externe pour surveiller ses propres recherches sur l’IA. Nous pouvons lier cette décision aux diverses polémiques ayant secoué la firme l’été dernier. De cette façon l’entreprise de Mountain View pourra donc encadrer ses travaux.

Des experts pour conseiller Google

Le comité éthique externe est composé d’un ensemble d’experts indépendants. L’objectif est d’apporter les conseils nécessaires aux dirigeants de la société, afin d’éviter la création des produits contraires à son éthique.

Advanced Technology External Advisory Council (ATEAC) est le nom du comité choisi par le moteur de recherche numéro 1 au monde. Il regroupe huit chercheurs de premier plan dans les universités d’Oxford, Hong Kong et Berkeley. Parmi les membres de cette équipe, on peut citer Alessandro Acquisti, spécialiste de l’économie comportementale et chercheur en protection de la vie privée, De Kai, chercheur en traitement de langage naturel, et Dyan Gibbens, le patron de Trumbull, une “startup” spécialisée dans l’automatisation.

Google veut éviter les polémiques liées à l’utilisation de l’IA

Comme déjà précisé au niveau de l’introduction, la création du comité ATEAC est, peut-être, une réponse aux différentes polémiques qui ont secoué l’entreprise américaine. De plus, il peut être vu comme un rapprochement du département américain de la Défense, pour une future collaboration sur un projet militaire. À noter que les salariés de la firme se sont opposés à cette décision pour dénoncer ce contrat. Par conséquent, le géant du web a été obligé de reculer quelques semaines plus tard.

Le patron de Google, Sundar Pichai, a précisé que « la façon dont l’IA est développée et utilisée aura un impact significatif sur la société pendant de nombreuses années à venir ». À noter que le groupe a publié une charte comportant les règles éthiques qu’il comptait dorénavant appliquer.

Pour rappel, le comité prévoit déjà des réunions de travail pour évoquer les principales recherches en cours menées par Google. Les résultats de ces échanges seront publiés par le groupe.  

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. AcceptRead More