Facebook : plus de morts que de vivants d’ici 50 ans ?

Selon une étude récemment menée par l’Oxford Internet Institute (OII), le nombre d’utilisateurs de Facebook pourrait dépasser celui des vivants d’ici 50 ans.

Page d’accueil de Facebook.com

La question soulevée se pose par de nombreux spécialistes de plus plusieurs années déjà. Avec le temps, les organismes se sont de plus intéressés à la thématique. Quid des personnes décédées sur le réseau social de Mark Zuckerrberg ? Pour cette situation, de nombreuses solutions sont déjà possibles : désigner une autre personne qui gère le compte après votre décès, créer une section hommage, etc…

Pour le moment, le nombre de comptes de ce type est peu élevé, mais il va sûrement s’accélérer dans les années qui viennent. Si l’on croit donc les chiffres publiés par l’Oxford Internet Institute, le pourcentage de comptes pareils pourrait devenir un problème majeur pour Facebook.

Selon l’étude faite par Oxford Internet Institute, 1,4 milliard d’utilisateurs possédant pour le moment un compte sur Facebook vont mourir avant 2100, et cela si le fameux réseau social ne reçoit plus de nouveaux inscrits. Si ce scénario est vrai, le nombre de décédées devrait donc dépasser le nombre de personnes vivantes en 2070.

Alors, on peut donc dire que moins de 4,9 milliards d’utilisateurs du réseau social ne seraient plus de ce monde à la fin du siècle.

Selon Carl Ohmann, l’un des auteurs de l’étude réalisée, cela « pose des questions nouvelles et difficiles sur le droit sur les données de ces personnes, comment elles doivent être managées dans le meilleur intérêt des familles et des amis des défunts, mais aussi sur leur utilisation par de futurs  historiens qui chercheraient à comprendre notre passée ».

Total
4
Shares
4 Shares:
2 commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi