Facebook lancera sa cryptomonnaie en 2020

Facebook est en train de préparer une nouvelle cryptomonnaie qui sera lancée en 2020 : GlobalCoin. Selon les analystes, une phase de tests devrait être faite avant la fin de l’année en cours pour préparer le lancement de cette monnaie virtuelle.

À noter que le patron Mark Zuckerberg est très ambitieux vis-à-vis du projet et espère convaincre les grands sites de commerce en ligne d’accepter sa devise.

Selon les informations publiées par la BBC, la devise de Facebook sortirait dans le courant de l’année 2020. Quant à l’annonce officielle, elle pourrait sans doute avoir lieu dès cet été.

La date de sortie de GlobalCoin

Lors d’une discussion, Mark Carney, le gouverneur de la Banque d’Angleterre, et le patron de Facebook ont évoqué la nouvelle devise du groupe, notamment les opportunités et les risques de se lancer dans un projet pareil.

Mark a également contacté les cadres du Trésor américain pour avoir leurs avis et les conseils à prendre en compte. De plus, le PDF du groupe a déjà contacté Visa et MasterCard pour créer cette nouvelle “cryptomonnaie”.

L’objectif de la firme américaine est de proposer aux utilisateurs une solution plus rapide et moins chère pour envoyer et recevoir de l’argent, mais également sécurisée et à la portée de tout le monde.

Une devise utilisable sans compte bancaire

En proposant sa “cryptomonnaie”, Facebook veut proposer aux utilisateurs une devise abordable et sécurisée pour acheter en ligne, sans disposer d’un compte bancaire. La monnaie permettrait aussi d’effectuer des achats sur les différents réseaux sociaux du groupe, notamment sur Facebook, Messenger, WhatsApp et Instagram.

La question de la sécurité des données ?

Le lancement de cette monnaie devrait sans doute s’accompagner de discussions de fonds sur la sécurité des échanges.

À noter que le Sénat Américain a déjà écrit une lettre ouverte au CEO du groupe pour lui demander de fournir plus d’informations sur le fonctionnement de la monnaie.

En lançant GlobalCoin, l’entreprise américaine souhaite concurrencer les réseaux déjà existants, en mettant en avant les avantages liés au coût.

8 Shares:
3 commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi