Everipedia, une encyclopédie basée sur la blockchain

Everipedia, une encyclopédie basée sur la blockchain

Larry Sanger, le co-fondateur de Wikipédia en 2011, vient de rejoindre Everipedia comme Chief Information Officer de l’organisation. L’objectif : devenir la première encyclopédie en ligne et concurrencer la fameuse Wikipédia.

Pour rappel, Larry estime que le projet Wikipédia avait été détourné de son objectif par certains utilisateurs trop zélés. C’est pour cette raison qu’il a choisi de rejoindre Everipedia.

Everipedia en quelques mots

Pour enregistrer les éditions d’articles et assurer un système « anti-censure », cette plateforme souhaite utiliser les « smart contracts » et la blockchain. Pourquoi ? Pour centraliser l’information, et ainsi la rendre digne de confiance.

Pour stocker les fichiers lourds, cette plateforme utilise deux techniques : la blockchain EOS et le serveur décentralisé IPFS (InterPlanetary File System).

Bonne nouvelle : Everipedia compte rémunérer les rédacteurs avec une crypto-monnaie nommé IQ. La plateforme utilise un système de points qui récompense la création et la modification d’articles. Ces points seront convertis en une monnaie symbolique, donnant à tous les rédacteurs existants un réel intérêt financier au travail sur le site.

Mais comment peut-on empêcher les malandrins de gagner de l’argent en créant et modifiant des articles de façon non productive ? Solution : obliger les utilisateurs à un utiliser un jeton unique. Si le travail est accepté pour sa qualité, l’éditeur récupère son jeton, dont la valeur est légèrement augmentée du fait de sa contribution. Sinon, il perd son jeton. De cette façon, les utilisateurs actifs vont être plus que de simples bénévoles.

D’ailleurs, Lunyr a déjà annoncé un projet similaire : une encyclopédie décentralisée basée sur une chaîne de blocs.

Everipedia face au géant

A ce jour, Everipedia annonce 3 millions d’utilisateurs par mois. Selon les experts, cette plateforme s’est basée sur la base de données de Wikipédia, tout en respectant les conditions d’utilisations bien évidemment.

Pour rappel, l’encyclopédie compte 17 000 éditeurs inscrits. Quant à Wikipédia, on compte plus de 32 millions de rédacteurs et plus de 60 millions d’utilisateurs par jour. Everipedia a donc un long chemin à faire avant de devenir numéro 1. Toutefois, il faut savoir que la blockchain peut être un atout considérable.

Découvrez par la même occasion, notre page sur Everipedia.

Maxence Rose

Écrit par Maxence Rose

Hyperactif du Web, fondateur de YubiGeek, passionné de technologie, de sciences, et fasciné par Google, j'écris ce que bon me semble et je teste pour vous les derniers services du Web.
Vous vous êtes abonné avec succès YubiGeek
Génial ! Ensuite, passez à la caisse complète pour obtenir un accès complet à tous les contenus premium.
Nous saluons votre retour ! Vous vous êtes connecté avec succès.
Unable to sign you in. Please try again.
Succès ! Votre compte est entièrement activé, vous avez désormais accès à tout le contenu.
Succès ! Vos informations de facturation sont mises à jour.
Échec de la mise à jour des informations de facturation.