Etude : les réseaux sociaux et la TV amplifient la dépression des ados

Les réseaux sociaux et la télévision amplifient la dépression chez les adolescents. C’est le résultat d’une étude canadienne comportementale publiée dans un journal de l’American Medical Association (JAMA Pedatrics). L’enquête s’est focalisée sur 3 800 ados de 12 à 16 ans, et s’est étendu sur une durée de quatre ans.

Quant aux jeux vidéo, la recherche indiquent qu’ils ne sont pas responsables de l’amplification de la dépression la population interrogée.

L’étude a été menée par les chercheurs de l’Université de Montréal et de l’hôpital Sainte Justine sis (situé dans la plus grande ville de la province de Québec). L’enquête précise que c’est les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, etc…) qui causeraient bien plus de dommage que la TV. Pour l’équipe qui a dirigé l’enquête, les réseaux sociaux sont « des caisses de résonance qui () amplifient la dépression (des jeunes, ndr) et c’est en cela qu’ils sont particulièrement toxiques ».

Les jeux vidéo sont sans doute la surprise de cette étude. Contrairement aux idées reçues, ils n’avaient aucune incidence sur la dépression des ados. D’après les résultats de l’étude, un joueur moyen n’est pas isolé socialement, 70% d’entre eux jouent avec des partenaires physiques ou en ligne. « Ces résultats nous ont surpris. Les jeux vidéo rendent heureux. C’est un bon passe-temps », indique l’équipe qui a mené l’étude.

Pour lire l’étude en sa totalité (en anglais), voici le lien : Association of Screen Time and Depression in Adolescence.

4 Shares:
1 commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi