Quel est ce drama entre Badmood Paris et les influenceurs ?

Quel est ce drama entre Badmood Paris et les influenceurs ?

Imaginez-vous, vous avez envie d’entreprendre et vous lancez votre propre marque de vêtements, marque de vêtements avec pour vocation de se développer, fructifier et puis surtout, partager un style.

Maintenant imaginez-vous qu’en lançant votre marque, sachant que vous avez travaillé dessus depuis 1 ans, investi énormément d’argent dedans et qu’elle fasse un flop, le plus gros flop que l’on ait pu voir et que vous perdiez 400 000 € dans cette affaire.

Et bien, c’est la mésaventure de la marque Badmood Paris à la suite d’une vidéo postée sur les réseaux sociaux.

Quel est ce drama entre Badmood Paris et les influenceurs ?

Quelques informations sur la marque

Il va être important de parler un peu de l’histoire des créateurs, le projet de création de cette marque de vêtements aurait commencé le 16 janvier 2020 selon les dires de son créateur. Dans cette optique de créer sa propre marque de vêtement avec une idée très précise en tête, un style/design.

La marque propose un style streetwear avec des graphismes et design assez simple mais épurée suffisamment pour avoir des produits qui aurait pu plaire à la communauté. Affiché au départ à des prix pour certains modèles en général aux alentours de 70 € et pour certains vêtement comme les sweats, le prix pouvait monter jusqu’à 180 € environ avec un style se rapprochant d’une marque tel que Reyes-Clothing cependant avec des prix très élevés limitant la prise de marché et l’attraction à l’achat.

La vidéo posté

Le 9 décembre 2021 suite à la publication d’une vidéo sur le réseau social Tiktok du créateur de la marque Badmood, marque que nombreux ont découvert avec la vidéo. On y découvre un tutoriel de “Comment éviter de perdre 400 000€”, un somme investie pour permettre l’évolution de l’entreprise et la diffusion de la marque.

Cette entreprise dans sa volonté de grandir et de se développer a décidé d’acheter de la publicité chez divers influenceurs réseaux. Selon les dires de l’homme de la vidéo, ils auraient payé des influenceurs tel que Nabilla, Michou… L’ensemble des postes représentes une sommes astronomique pour au final n’avoir qu’une très faible retombée.

Durant cette vidéo tutoriel il nous partage les sommes payées aux influenceurs les retombées aussi en fonction des codes promos… tout cela pour nous montrer l’envers du décor d’une marque de vêtements et dans le cas présent ça marque de vêtement. Durant la vidéo, il a mis en évidence la perte d’attractivité des influenceurs à l’achat puisque selon ses dires « Nabilla qu’on a payé 22000€ elle nous a rapporté 2300 € » ce qui équivaut à 10 % de rendement, ce qui est très faible.

L’objectif de cette vidéo est de partager son mécontentement puisque le jeune homme pensait quand employant des influenceurs ça marque de vêtements fonctionnerait parfaitement (ce qui est très idélique). Dans cette vidéo il dénonce le fait que ça n’a pas fonctionné pour ensuite enchaîner sur des accusations contre les influenceurs.

Evidemment avec de telles accusations portées à l’atteinte des influenceurs, avec des noms cités, des sommes révélées, on peut se douter et s’attendre à une réponse des personnes concernées.

On peut déjà constater la réaction d’autre créateur de vidéo… qui n’ont aucun lien avec les personnes cités, ou n’apparaissent tout simplement pas dans la vidéo.

Par exemple, avec Clément Dumais, du collectif Hit the Road, une chaîne YouTube d’exploration… Clément a posté un commentaire sous la vidéo TikTok mis en ligne sur Twitter par des personnes ayant repris la vidéo.

Quel est ce drama entre Badmood Paris et les influenceurs ?

Une vidéo authentique ?

Désormais il n’y a plus que deux possibilités, la première est que la vidéo à vraiment pour but de mettre sur le devant de la scène les difficultés rencontrées, le manque d’achat de ses vêtements, cela après l’achat de pubs chez les influenceurs…

On partirait sur le principe que la vidéo est authentique, qu’elle peut-être informative ceci dans l’optique où le créateur n’attend rien de cette vidéo et qu’il la simplement réalisée pour exprimer son mécontentement, sa colère, frustration…

Un gros coup de com ?

Il y a la deuxième possibilité, cette vidéo est simplement un gros coup de com, peut-être qu’elle est vrai, qu’il a eu des pertes à la suite de l’achat de publicité… Cette vidéo n’avait peut-être que pour but de mettre en avant sa boutique, faire parler de ses vêtements. Il peut s’agir tout simplement que d’un coup de com, avec pour objectif de créer un drama en citant des grands noms pour tout simplement profiter de leur visibilité.

Sachant qu’à la suite de cette vidéo, la boutique de vêtements aurait créé des grosses réductions jusqu’à des – 80 % ce qui a permis à la société de récolter plus de 100 000 € en moins de 48 heures ce qui montre à quel point il n’est pas impossible que ça soit simplement un coup de marketing/communication.

Malheureusement nous ne saurons jamais la vérité à moins que les ambassadeurs de cette vidéo, de ce drama ne viennent en parler directement et publiquement. Malgré ça, on peut tout de même noter que cela reste un bon coup marketing si c’était l’objectif ou que cela peut être tout simplement une bonne vidéo prévention pour celles et ceux qui souhaitent se lancer et inciter à la prudence.

Les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.