Des scientifiques impriment un cœur en 3D

Il ne s’agit pas d’une blague ! La technologie ne cesse de nous surprendre ! Dernièrement, des scientifiques israéliens ont pu imprimer un cœur en 3D, dans son intégralité et avec ses vaisseaux. Dans le futur, la transplantation pourrait être possible, et cela si les prochaines générations d’imprimantes se développent de plus en plus.

Selon l’équipe scientifique, il s’agit d’une avancée « majeure » dans le traitement des maladies cardiovasculaires et la prévention du rejet des greffes cardiaques.

Lors d’une conférence de presse à Tel-Aviv, les chercheurs ont exprimé leur souhait de pouvoir imprimer des cœurs qui pourront être greffés avec un risque minimal de rejet sur les malades qui ne dépendront plus d’une éventuelle transplantation d’organe.

« C’est la première fois qu’on imprime un cœur dans son intégralité avec ses cellules et ses vaisseaux sanguins, c’est aussi la première fois qu’on utilise de la matière et des cellules provenant du patient », indique le professeur Tal Dvir, qui a dirigé les recherches. « Nous imprimons un cœur entier qui est complètement biocompatible avec le patient et ne provoquera pas de réponse immunitaire ». Le cœur produit par les chercheurs est de la taille de celui d’un lapin, mais selon les dits de l’équipe, la taille pourra être augmentée afin de parvenir à celle d’un cœur humain.

un coeur en 3D

« Nous devons continuer à développer le cœur imprimé (…) les cellules doivent se constituer une capacité de pompage, elles peuvent actuellement se contracter, mais elles doivent travailler ensemble », souligne Tal Dvir. Dans un premier temps, les cœurs imprimés seront greffés sur des animaux, probablement d’ici un an, estime-t-il.

« Je ne veux pas donner de calendrier pour les essais sur l’homme », dit-il. Et d’ajouter : « Ce que je peux imaginer, c’est que dans 10 ans, il y aura des imprimantes 3D dans les hôpitaux, que ces imprimantes imprimeront des organes pour les patients, et qu’ils commenceront probablement à le faire avec des organes plus simples que le cœur ».

Total
1
Shares
1 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi