Cuba veut lancer une crypto-monnaie pour atténuer les sanctions américaines

Comme vous le savez sans doute, l’économie cubaine vit une importante crise, particulièrement à cause des sanctions imposées par les USA. Cuba cherche donc des solutions pratiques pour contourner les sanctions, renforcer les finances nationales et simuler son économie. Solution : lancer sa propre crypto-monnaie. A noter que le Venezuela a déjà pensé à la même piste, en lançant sa crypto nommé « Petro » en 2018.  Certes, cette monnaie virtuelle n’ait jamais été lancée correctement, mais cette idée a permis au pays d’éviter l’hyperinflation.

Une crypto pour atténuer les sanctions des Etats-Unis

Comme déjà précisé ci-dessus, la croissance économique cubaine vit une importante crise, puisqu’elle est surtout affectée par les sanctions des USA. Selon les chiffres publiés, les exportations sont actuellement en baisse au pays et l’embargo sur le commerce se ressert avec la présidence de Donald Trump. Par ailleurs, l’aide du gouvernement vénézuélien est devenue bien moins importante.

C’est pour cette raison que les dirigeants cubains recherchent une piste fiable pour relancer l’économie du pays.

Une crypto pour relancer la croissance cubaine

Pour sortir de cette crise, le gouvernement cubain veut copier la solution prise par le Venezuela l’année dernière en matière de sa monnaie virtuelle. D’ailleurs, le président du pays, Miguel Diaz-Canel, a annonce une multitude de mesures prises par le Cuba, parmi lesquelles la crypto-monnaie.

Alors, cette monnaie virtuelle permettrait aux pays d’effectuer des opérations financières sans dévoiler sans identité, et contourner donc les sanctions imposées par les USA au tourisme au pays et aux investisseurs étrangers qui sont faits au Cuba. Cette solution permettrait certainement d’augmenter les revenus de la population.

Mais il faut savoir que rien n’assure que cette crypto fonctionne et permet donc d’éviter le problème rencontré par le Cuba. D’ailleurs, Trump pourrait vite ajouter la monnaie virtuelle à la liste des actifs sanctionnés. D’ailleurs, c’est une décision que le présent américain a déjà pris pour la crypto vénézuélienne.

Total
2
Shares
2 Shares:
1 commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi