Films & Séries

Cloverfield Paradox : Netflix commence-t-il à emporter Hollywood dans sa vague ?

Publié par Antoine Le Tertre

Le dimanche 4 février lors du Superbowl 2018, Netflix annonça la sorte imminente d’un nouvel opus de la “saga” Cloverfield, Cloverfield Paradox.

Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
1

Le cas de Cloverfield Paradox

Lors du Superbowl 2018, la fameuse page de publicité aux U.S.A est devenue une institution outre atlantique. L’une de ces publicités était la bande annonce d’un film, Cloverfield Paradox (troisième production de cette saga). Qu’est-ce que cette saga ? Le premier opus de cette saga date de 2008. Réalisé par Matt Reeves, nous ne suivions personnes dans la ville de New-York. Ville se faisant ravagée par un monstre inconnu et ou les personnages qui nous suivions tentèrent de survivre tant bien que mal. Ce film avait déjà recueilli de bonnes critiques et c’est ainsi que 10 Cloverfield Lane sorti en 2016. Le scénario de ce film traite de la présence de trois personnes dans un abri souterrain ou elles s’étaient réfugiées après que le monde fut attaqué par un ennemi inconnu. Enfin, ce second opus est une réelle réussite pour la critique. C’est donc sur un socle solide que ce troisième opus prend place.

Crédit image : Netflix, 2018

Qu’est-ce que Cloverfield Paradox ? Annoncé lors du Superbowl 2018 (4 février 2018), à la surprise de l’ensemble des personnes intéressées, Netflix annonce que le film sera disponible en streaming deux heures plus tard (09 heures en France). Très peu de rumeurs de reprises de la saga circulaient dans les sphères spécialisées et aucune ne faisait mention d’une reprise par Netflix. Le studio de la Paramount avait plus ou moins laissé la saga de côté.

Comment comprendre cet événement apparemment anodin ?

Cet événement pourrait être anodin pour les personnes ne s’intéressant pas au monde du cinéma. Pour les initiés, cet événement marque une nouvelle époque pour Netflix. Le 22 décembre dernier, Netflix sortait Bright, dont nous vous avions parlé sur YubiGeek. Ce film avait été entièrement payé et développé par l’entreprise de streaming et avait marqué une volonté pour Netflix de marcher sur les plats de bandes d’Hollywood.

Cet événement est très différent. Netflix décida de reprendre la production et le financement de ce film (ayant largement dépassés la somme estimée au départ) auprès de la Paramount. Pourquoi cette reprise en main est intéressante ? Ce n’est pas tant la reprise en main qui revête un certain intérêt même si cela démontre la capacité que possède Netflix de gérer une “saga” (sentiment renforcé par la reprise en main de Star Trek avec sa nouvelle déclinaison, Discovery). Ce qui est maintenant révélateur, c’est la capacité de Netflix à imposer un calendrier qui lui est propre. En effet, reprendre une saga (sans qu’il n’y ait aucune fuite de surcroit) et imposer sa publication deux heures après l’annonce officielle est une réelle cassure avec le modèle Hollywoodien qui est déjà troublé par le développement de films comme Bright qui est disponible sur Netflix depuis le mois de décembre.

La politique de Netflix est à double jeu. Développer ses propres licences et franchises et reprendre le contrôle d’anciennes licences avec en l’occurrence, Cloverfield. Peut-on encore dire que l’entreprise de streaming est en « guerre » contre le monde fermé d’Hollywood ?

Netflix gagne-t-il la « bataille » contre Hollywood ?

Dans l’absolu, ce qu’Hollywood reproche à Netflix c’est la mise en ligne d’un film peu de temps après son passage dans les salles obscures. En effet, combien de fois nous sommes nous dis qu’attendre serait peut-être mieux que de dépenser le prix d’une place ? Avec la montée en puissance de Netflix, ce n’est pas tant Hollywood en tant que studio de cinéma qui se retrouve contesté mais le mode de distribution, les cinémas. Avec cette distribution, est-ce que Netflix parvient à surpasser le mode de distribution qu’est la salle de cinéma ? Est-ce que cette « guerre » ne vient-elle pas de s’achever. En effet, avec cet événement, Netflix ne fait que confirmer quelque chose que nous vous disions plus tôt, la fin de la prédominance des salles de cinéma dans le monde fermé des blockbusters.

Nous vous parlerons bientôt de Cloverfield Paradox et de ce qu’il apporte à la “saga” dans son ensemble.

Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
1

A propos de l'auteur

Antoine Le Tertre

Écrire un commentaire

Partager ceci avec un(e) ami(e)