Connectez-vous aux sources d'informations sur le numérique, les réseaux sociaux, les sciences, et les technologies

Avengers Story #2 : l’Incroyable Hulk

Ne pas avoir vu L’Incroyable Hulk, sorti en 2008, ne va pas changer grand chose dans votre compréhension du Marvel Cinematic Universe (MCU). À vrai dire, si il y a bien un film que je vous autorise à louper, c’est bien celui-là. Non pas parce qu’il n’est pas bien, loin de là. C’est un bon film. Mais, à part sa scène post-générique, le reste du film n’apporte pas grand chose au MCU. Cela suffit cependant à en faire un film pleinement ancré dans la chronologie des films Avengers au cinéma.

D’où vient Hulk ?

Hulk
Source : Google Images

Pour faire très simple, le Docteur Bruce Banner a été irradié par de puissants rayons Gamma. À la suite de cet accident, il est transformé en un immense monstre vert ayant une force monumentale. Depuis, dès qu’il s’énerve ou qu’il se sent en danger, Bruce Banner perd le contrôle. Il laisse alors (le plus souvent contre son grès) Hulk prendre le dessus. Il ne vaut mieux pas être sur son passage quand Hulk s’énerve. Le plus souvent, il ne fait pas la différence entre ses alliés et ses ennemis.

L’histoire du film

Pendant tout le film, Bruce Banner est poursuivi par l’armée Américaine qui a pour but de neutraliser Hulk. Le Général Ross, qui est chargé de cette mission, fait ressortir un vieux projet, nommé Super Soldat afin de pouvoir rivaliser avec Hulk. Le projet Super Soldat n’est autre que le projet qui a été utilisé sur Steve Rogers pendant la Seconde Guerre Mondiale pour en faire Captain America (nous reparlons de tout cela plus tard). Le Général Ross fait donc tester ce projet sur un de ses soldats, qui va se transformer par la suite en Abomination (dans les comics, c’est un des plus puissants ennemis d’Hulk) et donner lui à un incroyable combat dans New York faisant d’importants dégâts.

Ce qu’il faut retenir : la scène post-générique

Comme je vous l’ai dit au début de cet article, si il y a une chose à retenir de ce film, c’est sa scène post-générique. On y voit le Général Ross, dans un bar, buvant des verres pour l’aider à oublier ce qu’il s’est passé et tout les ennuis qu’il a pu avoir. La porte du bar s’ouvre et une personne entre, il s’agit de Tony Stark (alias Iron Man). Stark dit à Ross qu’il aurait du l’écouter et que ce n’est pas pour rien si le projet Super Soldat a été gelé (sans doute un clin d’oeil au fait que Captain America a été congelé pendant près de 70 ans). De plus, Strak lui dit qu’il a toujours pensé que le matériel était plus fiable que l’homme. À la fin de cette scène, Tony Stark dit au Général Ross « nous sommes en train de mettre une équipe sur pied« . Ce à quoi le Ross lui répond « qui ça nous ? ». La scène et donc le film se terminent ainsi.

Tony Stark a clairement fait là une allusion aux Avengers et le projet Initiative dont Nick Fury lui a parlé quand il s’est retrouvé chez lui (scène post-générique d’Iron Man 1, article à lire ici).

Cette scène permet non seulement d’intégrer Hulk, le Général Ross et le projet Super Soldat au MCU, mais aussi de placer Tony Stark (Iron Man), comme véritable point d’accroche de ce début de phase 1 du Marvel Cinematic Universe.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. AcceptRead More