Depuis le 22 janvier 2018, le premier DLC d’Assassin’s Creed Origins est disponible sur PS4, XBOX ONE et PC. Qu’est-ce qu’apporte concrètement ce DLC ?

Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
11

Cap sur le Sinaï dans cette extension

Cette première extension nous transporte dans la région du Sinaï, à l’époque contrôlée par la république romaine. Bien que l’époque de déroulement de cette extension ne soit pas précisée dans l’histoire, l’on peut néanmoins supposer à travers plusieurs aspects que la temporalité du jeu ait évolué d’une dizaine d’année environ. Au niveau du scénario, qu’en est-il ? Consacré au développement de l’ordre des assassins, il nous plonge dans les affrontements opposants les assassins (alors nommés « ceux que l’on ne voit pas », d’où est tiré le nom de cette extension) et la république romaine. Plus précisément l’affrontement contre les exactions d’un général romain dans la région d’Arsinoé (Sinaï). En toute et pour tout, les quêtes principales durent environ 5 heures, moins si l’on ne prend pas le temps d’explorer l’univers aux alentours. Nouvelles tenues, nouvelles armes ainsi seront également au rendez-vous de cette extension.

Crédit image : Antoine Le Tertre

Un scénario trop limité ?

Tuer les “sbires” d’un général romain qui vous mèneront ensuite à ce dernier, n’est pas un scénario trop limité et répétitif ? Pour la somme de 9,99 euros (sauf pour les possesseurs du pass premium), l’on pourrait imaginer un travail scénaristique plus ample de la part des équipes d’Ubisoft (le développeur de la saga Assassin’s Creed). Le scénario d’Assassin’s Creed : Origins pouvait déjà apparaître classique aux yeux des autres jeux de la franchise qui recyclent assidûment le concept de la vengeance. Bien que l’univers dans lequel cette extension est développée, ces quelques heures de jeu n’ont pas parvenue à me transporter et à en témoigner la note de test sur le site JeuxVidéo.com qui était de 13, il ne fait pas l’unanimité.

Il n’en demeure qu’il s’agit d’une première extension qui ne sera pas la plus conséquente (à venir la seconde extension ayant une sortie estimée au printemps 2018). Cette extension saura faire plaisir aux fans invétérés de la saga mais si vous n’avez pas été très stimulés par le scénario principal du jeu, passez votre chemin.

Que nous reste-t-il après cette extension et que pouvons nous espérer ?

Pour le scénario, le retour d’Aya (compagne de Bayek, le personnage que l’on incarne) et sa tenue peut nous renseigner sur le développement de l’ordre des assassins à Rome. En effet, à la fin de la trame principale, Aya quitte l’Égypte afin de traquer l’ordre des anciens dans la capitale de la république. Sa tenue ornée d’or, de tissus précieux ainsi que d’un design complexe laissent supposer que la succursale romaine de l’ordre des assassins connue un développement conséquent. Après, Rome, l’un des personnages recrutés par Bayek dit qu’il rejoindra la Judée afin de combattre le régime tyrannique d’Hérode. Ce dernier est roi de Judée mais demeure néanmoins sous influence romaine, libre à nous de supposer que la présence de l’ordre des anciens doit y être intéressante. L’éventualité d’un prochain épisode situé en Judée est intéressante dans la mesure ou à cette époque, la région était bouillonnante et à fleur de peau. Les populations juives y étaient soumises au pouvoir romain et au bord de l’éruption.

Ces hypothèses bien qu’intéressantes n’en demeurent pas moins des sujets de fantasme. Actuellement, seuls les développeurs possèdent la réponse à cette question que nombres de joueurs se posent, ou aura lieu la suite de la saga ? En tout cas, les fans ont rendez-vous avec le prochain DLC au cours de l’année 2018.

Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
11

A propos de l'auteur

Antoine Le Tertre

Écrire un commentaire

Partager ceci avec un(e) ami(e)