Un point sur le scénario

Dans Altered Carbon, série adaptée d’un roman, nous suivons Takeshi Kovacs, ancien soldat séparatiste dont sa conscience fut emprisonnée durant plus de 200 années. Dans un monde ou les corps sont interchangeables par le biais de « piles », véritables réceptacles de la conscience humaine. Ramené à la vie par l’influence d’un Maths, l’une des plus grandes fortunes de la Terre afin d’enquêter sur le mort de ce dernier.

Le scénario de cette série qui emprunter au roman de R. Morgan est très intéressant et permet d’explorer le personnage de Takeshi Kovacs à travers un prisme intéressant, le fait qu’il est le dernier de son mouvement, les Diplos. Ce caractère éminemment solitaire renforce l’impression de découverte et permet en outre de justifier les larges explications qui sont faites au personnage et à travers lui, au téléspectateur. D’autres éléments ramènent le téléspectateur au centre de l’action, comme la mise en scène. Ce scénario peut apparaître comme recyclé ou déjà vu mais en réalité, il est plus profond et subtil qu’il n’y parait et saura ravir tous fans de science-fiction qui voudraient gratter un peu la surface.

Crédit image : Netflix

Une mise en scène au service de l’immersion

Nombreuses sont les séries et films qui bénéficiaient d’un scénario riche et intéressant mais qui sans mise en scène travaillée, n’étaient pas au rendez-vous. Altered Carbon échappe heureusement à cette catégorie. Premièrement, le mastering 4K, ou devrait-on dire Ultra HD, ajoute une réelle plus-value à la série. La colorimétrie est mise au profit d’une immersion avec l’usage d’une palette de couleur assez complète. Cette dernière rappellera l’excellent Blade Runner 2049 et les effets de réflexion de la lumière sur la caméra -peut-être trop nombreux- la patte de certains réalisateurs comme J.J Abrams.

Crédit image : Netflix

Avec les innovations technologiques actuelles -tels que les contrastes offerts par les écrans OLED ou l’HDR- les séries ayant reçues un travail colorimétrique conséquent, comme c’est le cas pour Altered Carbon, se hissent en exemple dans le monde fermé de la télévision. Dans cette série, les effets spéciaux sont également particulièrement travaillés. L’exemple des hologrammes qui pullulent dans cet univers nous rappellent le travail titanesque effectué par les équipes.

Crédit image : Netflix

Réussite ou échec ?

A en juger par les premières critiques, elle est plutôt bien reçue. Avec une note de 3.9/10 sur Allociné et de 7.7/10 sur MetaCritic, elle intéresse mais ne prends pas les téléspectateurs aux tripes.

Au regard de la qualité du show, est-ce que l’engouement mitigé peut se justifier ailleurs ? Après réflexion, la quantité de séries produites et diffusées par Netflix peut amener la question de savoir si les téléspectateurs n’en deviennent pas trop exigeants sur la qualité et s’ils ne délaisseraient pas les scénarios trop profonds et au développement relativement lent. Il est peut-être trop tôt pour que les ressentis du public se fassent ressentir mais il n’en demeure pas moins qu’Altered Carbon est une série de qualité.

Et pour la suite ?

Après la fin de cette première saison, de nombreuses voies d’exploration demeurent possible. Qu’en est-il du protectorat en dehors de la Terre ? Est-ce que la rébellion des Diplos ne fut pas suivie par d’autres qui sont contemporaines aux événements de la première saison ? Qui sont les autres Maths ?

L’auteur d’Altered Carbon, R. Morgan publia un second ouvrage, nommé en VF les Anges Déchus. Sans bercer dans le “spoil”, ce second opus raconte des événements ayant lieu trente ans après ceux du premier roman sur une autre planète et dans un contexte de guerre. Étant donné les possibilités offertes par ce scénario, il reste à espérer que l’équipe de la série veuille l’explorer, maintenant ou dans plusieurs saisons (en spin off ?).

Altered Carbon est disponible sur Netflix depuis le vendredi 2 février et c’est à ne pas louper.

Altered Carbon : de la science fiction prometteuse aux multiples inspirations
Voter pour cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez vous à notre newsletter

Soyez informé des derniers articles sur YubiGeek. Saisissez votre adresse email et validez le formulaire. Un email de confirmation vous sera communiqué.

Vous devriez également aimer

Netflix : un code secret pour accéder à plus de contenus

Les personnes accros aux séries Netflix, aussi appelées “binge-watchers”, vont être content…

Critique de Rock’n Roll (film)

Enfin, le retour de Guillaume Canet devant et derrière la caméra, ça…

TF1 n’a pas coupé sa diffusion sur SFR, Orange, & Free !

Il y a quelques jours, le 1er Mai 2017, exactement, devait être…

Avengers Story #2 : l’Incroyable Hulk

Ne pas avoir vu L’Incroyable Hulk, sorti en 2008, ne va pas…