3 animés sous cotés à absolument regarder

Avatar de Maxence Rose
Sans titre

Naruto, Dragon Ball Z, Détective Conan, les minijusticiers… l’univers des animés est plein à craquer ! Chaque année, on compte de nouvelles apparitions aux écrans. Que vous soyez adulte, adolescent ou tout petit, il y en a pour tous les goûts. Cependant, comme dans la plupart des secteurs d’activité, dans celui des mangas, il existe des animés dont la cote de popularité n’est pas considérable. Nous allons vous en présenter quelques-uns ici. Mais avant : 

Regarder les mangas sous côtés, une bonne idée ?

Regarder les mangas sous-cotés peut être une bonne idée lorsqu’il faut découvrir d’autres styles  de dessins ou d’autres cultures.

En effet, les mangas ne véhiculent pas tous la même idéologie ou la même philosophie. Cependant, les plus célèbres présentent très souvent les idées se rapprochant vers le même thème. En optant donc pour un manga méconnu, vous allez certainement découvrir des choses à la fois intéressantes et inimaginables.

Vous l’aurez donc compris, regarder un manga sous-coté peut être recommandé. Cela dit, voici notre sélection d’animés méconnus qu’il faut absolument regarder.

Kaiji

Écrit et dessiné par Nobuyuki Fukumoto, Kaiji est un manga japonais sur la culture des jeux de hasard. Cet animé fait ses débuts vers la fin des années 90. En 1996 notamment, le manga est introduit dans le magazine Young Magazine de l’éditeur Kodansha.

La série est divisée en plusieurs parties. La première est adaptée en série d’animation constituée de 26 épisodes. Elle a été publiée entre 2007 et 2008. Une autre partie sera publiée entre avril et septembre 2011.

Il a été adapté en film live dans une trilogie qui débute en 2009 et va progressivement se suivre entre 2011 et 2020.

En outre, Kaiji est également inspiré du film chinois « Animal World », lui aussi adapté sur le thème des jeux du hasard.

Kaiji est l’œuvre la plus réputée de son auteur. Que ce soit au Japon ou en Corée du Sud, cet animé a séduit de nombreux amoureux de jeux d’argent, notamment de casino. En effet, comme  dit d’entrée de jeu, Kaiji est un manga sur la culture des jeux de hasard. Ceci étant, il présente aux téléspectateurs des moyens de provoquer la chance à la roulette par exemple.

En effet, le personnage principal, Kaiji, est un pauvre type qui cherche à gagner de l’argent en jouant. Après avoir signé une reconnaissance de dette, il va s’embarquer dans un navire de la dernière chance tenu par des professionnels du crédit. Peu à peu, il devient addict aux jeux de hasard.

Malgré la popularité qu’a connu ce manga au Japon, ce dernier ne touchera pas véritablement le marché occidental et américain de l’animé.

Chihayafuru

Chihayafuru est une série japonaise qui n’a pas une forte côte de popularité. Très appréciée par ses téléspectateurs, cette série a certes touché le marché français de l’animé mais, il ne l’a pas fait à l’image des produits comme Dragon Ball Z.

Chihayafuru est une série basée sur un jeu de cartes japonais, le karuta. Dans le scénario, le personnage principal,  Ayasse Chihaya, va voir sa vie bouleversée par un jeune élève transféré dans son établissement. Ce dernier va lui transmettre sa passion pour le karuta. À partir de cet instant, la jeune fille va se donner comme objectif dans la vie : devenir championne mondiale de karuta.

Une fois arrivée au lycée, Chihaya va se consacrer au recrutement de ses camarades pour son club de karuta. Sous ses airs de reine  de beauté, la jeune fille cache une volonté de fer. Elle va se battre corps et âme pour gravir les échelons du monde du karuta.

Entre entraînement et compétitions, des liens forts se créent entre les membres du club, ce qui permettra à chacun de se découvrir d’incroyables capacités.

Cette série possède plusieurs points forts :

  • Amitié
  • Rivalité
  • Rêve
  • Espoirs
  • Dessins fins et soignés

Malgré tout cela, Chihayafuru reste un animé peu connu du grand public.

Yakitake

Plus connu sous l’appellation Yakitate!! Ja-pan, Yakitate est un manga qui a pour thème la boulangerie. Il a été prépublié entre 2002 et 2007 dans le magazine Weekly Sunday de l’éditeur Shogakukan.

Pour ce qui est de son histoire, il s’agit d’un héros, Kazuma Azuma qui dispose d’une ‘’main magique’’ favorisant la fermentation de la farine du pain qu’elles pétrissent. La grande quête du jeune héros est de créer un pain typiquement japonais, c’est-à-dire qui fera partie de l’identité culturelle du pays. Avec l’aide de son ami, il va tenter de faire reconnaître aux yeux du monde que le Japon est une grande nation.

Tout comme les animés précédents, celui-ci est méconnu du grand public. Pourtant, il fait partie des rares mangas qui exposent aux yeux du monde la culture asiatique et particulièrement celle japonaise. En résumé, à côté des animés célèbres comme Dragon ball, Full métal, Naruto ou encore One piece, l’univers des mangas regorge de nombreux autres produits méconnus du grand public. Bien qu’ils soient sous cotés, ces derniers offrent très souvent des histoires intéressantes qui peuvent davantage séduire les amoureux de mangas.

Total
12
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Post
Automne Saison Blog Banniere 2

Mario Kart 8 Deluxe, Pac-Man et des jeux indépendants cette semaine

Next Post
jason briscoe amLfrL8LGls unsplash

L’importance des logiciels de trading en 2022

Related Posts